Ouvrir le menu principal

Perfect Citizen est un programme de la National Security Agency (NSA) destiné à évaluer les vulnérabilités des infrastructures essentielles aux États-Unis[1]. La NSA a officiellement annoncé son existence en tant que système implanté dans un réseau de surveillance appelé « Einstein », et destiné à détecter des cyberattaques contre des réseaux informatiques essentiels au maintien des infrastructures, qu'ils soient utilisés dans les secteurs public ou privé[2],[3]. Il est subventionné par le Comprehensive National Cybersecurity Initiative et succède à un autre programme de surveillance appelé « April Strawberry »[4].

En date de juillet 2010, ce projet est en développement, mais les responsables de la NSA auraient demandé que les responsables des services publics coopèrent[4]. La participation est volontaire, mais le gouvernement fédéral américain a offert des incitatifs, tels que des contrats conditionnels, à ceux qui participent[4],[2]. Raytheon a obtenu un contrat pouvant aller jusqu'à 100 millions USD pour les étapes préliminaires du projet[2].

Ce programme, vu par certains comme semblable à Big Brother, a généré différentes critiques à propos du droit à la vie privée ainsi que sur la capacité du gouvernement fédéral américain d'intervenir dans la conduite des affaires des sociétés[4],[5].

Notes et référencesModifier

  1. (en) Ryan Singel, « NSA Denies It Will Spy on Utilities », Wired.com,‎ (lire en ligne)
  2. a b et c (en) Lance Whitney, « Report: NSA initiating program to detect cyberattacks », CNET.com,‎ (lire en ligne)
  3. (en) « U.S. Program to Detect Cyber Attacks on Infrastructure », The Wall Street Journal,‎ (lire en ligne)
  4. a b c et d (en) Mick Jason, « NSA's "Perfect Citizen" Program: Big Brother or Cybersecurity Savior? », DailyTech,‎ (lire en ligne[archive du ])
  5. (en) Declan McCullagh, « White House outlines secret cybersecurity plan », CNET.com,‎ (lire en ligne)

Articles connexesModifier