Paul Hahn

peintre allemand

Paul Gustav Hahn (né le à Obertürkheim, mort le à Stuttgart) est un officier de l'armée wurtembergeoise et de la police de l'État libre populaire de Wurtemberg, peintre et designer allemand.

Paul Hahn
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 68 ans)
StuttgartVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Conflit

BiographieModifier

Fils d'un serrurier, il passe sa jeunesse à Esslingen am Neckar. De 1897 à 1902, il va au Präparandenanstalt à Nürtingen puis devient professeur en 1907. La même année, il entre à l'académie des beaux-arts de Stuttgart. Après l'obtention du diplôme, il ouvre un atelier en 1911. Il fait partie de la Stuttgarter Kunstverein et travaille comme affichiste.

Au début de la Première Guerre mondiale, Hahn est volontaire dans le 25e régiment de dragons « reine Olga » (1er régiment de dragons du royaume du Wurtemberg) (de) (Ludwigsbourg). Il est gravement blessé en 1915. Après une promotion au grade de lieutenant dans la cavalerie de la Landwehr le 22 août 1916, il est transféré en juin 1917 dans le 475e régiment d'infanterie du Wurtemberg. Après une autre blessure et un séjour à l'hôpital, il fait partie du bataillon de réserve d'Isny im Allgäu et est élu au conseil des soldats le .

Du au , Hahn est membre du comité des conseils de soldats du Wurtemberg. Le , il participe à l'organisation des forces de sécurité. Avec sa compagnie, il participe à la répression de la révolte spartakiste à Stuttgart et applique la ligne centrale des forces de sécurité à Stuttgart qui avait été mise en place par le XIIIe corps d'armée wurtembergeois (de). Ces forces de sécurité prennent également parti contre la république des conseils de Bavière.

Après la prise en charge des forces de sécurité au sein de la Reichswehr, Hahn reste directeur de police à Stuttgart. En tant que chef du bureau central local des Einwohnerwehren, il soutient le gouvernement allemand, qui a trouvé refuge à Stuttgart lors du putsch de Kapp. En , Hahn est démis de ses fonctions à cause de désaccords avec le ministre de l'Intérieur du Wurtemberg Eugen Graf et la fraction SPD. Il s'arrête en .

Hahn reprend une activité artistique, il est designer notamment des meubles Knoll.

En 1935, Hahn est embauché par Bosch. Il travaille pour la fondation Robert-Bosch à la construction de l'hôpital à Stuttgart. Il est ainsi en contact avec la résistance au nazisme, notamment Carl Friedrich Goerdeler. Après le complot du 20 juillet 1944, Hahn est arrêté le 8 août puis condamné par le Volksgerichtshof le 28 février 1945 à trois ans de prison et amené à la prison de Brandebourg.

Après la Seconde Guerre mondiale, Paul Hahn revient à Stuttgart, où de juin à il est chef de la police d'État du Wurtemberg dans la zone d'occupation française. Après des différends avec les forces d'occupation américaines, il démissionne et prend sa retraite.

AnnexesModifier

Liens externesModifier

Source de la traductionModifier