Passaporto rosso

film sorti en 1935
(Redirigé depuis Passaporto rosso (film))
Passaporto rosso
Description de cette image, également commentée ci-après
Une scène du film

Réalisation Guido Brignone
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de l'Italie Italie
Genre Drame
Durée 90 minutes
Sortie 1935


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Passaporto rosso est un film italien réalisé par Guido Brignone, sorti en 1935.

SynopsisModifier

L'action du film se déroule entre 1890 et 1922. Sur un paquebot à destination de l'Amérique du Sud, des émigrés italiens lient connaissance. Parmi ceux-ci, Maria Brunetti et son père Andrea, abordent un médecin lassé des incessants conflits politiques italiens. Andrea est employé plus tard à la construction d'une ligne ferroviaire et décédera des suites d'une épidémie. Sa fille, d'abord institutrice, sera ensuite contrainte d'exercer un emploi de chanteuse de cabaret. Cette expérience, plutôt dégradante, la conduit vers une mission chrétienne dans laquelle elle retrouve le docteur Lorenzo Casati rencontré autrefois sur le bateau. Au cours de nombreuses expériences, constituées d'affrontements sociaux et de luttes en tous genres, Maria et Lorenzo finiront par s'aimer, se marier et auront un fils... La vie leur réservera pourtant de nouvelles épreuves[1].

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

CommentaireModifier

Le titre du film évoque le passeport de couleur rouge (passaporto rosso) délivré par le Royaume d'Italie aux candidats à l'émigration (décret du 13/11/1919 n. 2205). Celui-ci fut ensuite transformé en loi par décret royal (17/04/1925 n. 473). Il fut aboli en 1928 lorsque le flux migratoire se stabilisa et alors que le monde était à la veille d'une grave crise économique. Selon Jacques Lourcelles, l'œuvre de Guido Brignone n'aurait jamais été distribuée en France alors qu'elle serait une des réalisations italiennes « les plus étranges et les plus significatives » de la période fasciste[2].

RéférencesModifier

  1. d'après synopsis plus complet dû à Jacques Lourcelles in : Dictionnaire du cinéma/les films, Robert Laffont, 1992
  2. J. Lourcelles in : op. cité.