Parlement des Îles Cook

parlement monocaméral des Îles Cook
Parlement des Îles Cook
(en) Parliament of
the Cook Islands

(rar) Pāremeta te Kuku Airani

16e législature

Description de cette image, également commentée ci-après
Présentation
Type Monocaméral
Création
Lieu Avarua
Durée du mandat 4 ans
Présidence
Président Tai Tura (CIP)
Élection
Structure
Membres 24 députés
Description de cette image, également commentée ci-après
Composition actuelle.
Groupes politiques

Gouvernement (14)

Opposition (10)

Élection
Système électoral Uninominal majoritaire à un tour
Dernière élection 1er août 2022

Bâtiment du Parlement

Description de cette image, également commentée ci-après
Photographie du lieu de réunion.

Divers
Site web parliament.gov.ck
Voir aussi Politique aux Îles Cook

Le Parlement des Îles Cook (en anglais : Parliament of the Cook Islands ; en maori des îles Cook : Pāremeta te Kuku Airani) est l'assemblée législative monocaméral des Îles Cook. Initialement créé par le pouvoir colonial de la Nouvelle-Zélande, il est devenu le pouvoir législatif des îles à la suite de l'indépendance partielle en leur conférant une large autonomie dans la plupart des domaines législatifs (hormis les questions de souveraineté).

Système politiqueModifier

Les Îles Cook sont un État associé ayant délégué une partie de sa souveraineté à la Nouvelle-Zélande. Le modèle politique du pays est fondé sur le système de Westminster avec un parlement qui produit et contrôle le Premier ministre et son gouvernement. L'article 13.2.a de la constitution des Îles Cook stipule ainsi que le représentant du roi nomme Premier ministre le député qui dispose de la confiance d'une majorité au Parlement[1].

Système électoralModifier

Le Parlement des Îles Cook est composé de vingt-quatre sièges pourvus pour quatre ans au scrutin uninominal majoritaire à un tour dans autant de circonscriptions[2],[3].

PartisModifier

Il y a deux principaux partis politiques. Les Parti des îles Cook (CIP) du Premier ministre Henry Puna, au pouvoir depuis les législatives de 2014. Nationaliste, visant la sauvegarde de la culture des Îles Cook, il est généralement considéré plus à gauche que le Parti démocrate, de tendance libérale et dirigé par William Heather, chef de l'opposition[4]. Au parlement, les démocrates sont alliés au Mouvement pour l'unité des Îles Cook (One Cook Islands Movement, OCIM), fondé en amont des élections de 2014[5].

Notes et référencesModifier

  1. (en) Constitution des îles Cook, art. 13.2.a
  2. (en) "Members of the Parliament of the Cook Islands", Parlement des îles Cook
  3. (en) "Cook Islands", ministère néo-zélandais des Affaires étrangères
  4. (en) [1]s/item/64793-smiley-steps-back-into-old-role "‘Smiley’ steps back into old role"], Cook Islands News, 16 juin 2017
  5. (en) "Status quo in Cook Islands after by-election", Radio New Zealand, 18 août 2017

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier