Parc régional du Scheutbos

Parc régional du Scheutbos
Image illustrative de l’article Parc régional du Scheutbos
le Parc régional du Scheutbos
Géographie
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Commune Molenbeek-Saint-Jean
Superficie 6 ha
Localisation
Coordonnées 50° 51′ 00″ nord, 4° 17′ 30″ est
Géolocalisation sur la carte : Belgique
(Voir situation sur carte : Belgique)
Parc régional du Scheutbos
Géolocalisation sur la carte : Bruxelles
(Voir situation sur carte : Bruxelles)
Parc régional du Scheutbos


Le parc du Scheutbos ou Parc du Scheutbosch[1] (du néerlandais "bois de pousses") est un espace vert de 6 hectares à vocation écologique et récréative à Molenbeek-Saint-Jean à proximité du boulevard Louis Mettewie et géré par Bruxelles Environnement – IBGE, l'institut bruxellois pour la gestion de l'environnement. Cet espace, malgré son nom, n'est plus un bois, mais une friche.

Le site a été classé pour ses qualités paysagères, historiques, son maillage bleu et vert, ainsi que pour sa grande biodiversité.

Il accueille la Maison de la Nature dans une ancienne ferme qui accueillera le service écoconseil de la commune et les associations actives sur le terrain (guidances par le Cercle des Naturalistes de Belgique, éducation à l'environnement par l'asbl Tournesol-Zonnebloem vzw.). À l'initiative de l'IBGE et du Cercle horticole des coins de terre, une expérience pilote d'intégration d'espaces cultivés aux parcs publics urbains a lieu au Scheutbos. 25 parcelles ont été aménagées à cet effet.

Ce parc s'insère dans la promenade verte[2] de la Région bruxelloise.


ÉvolutionModifier

Au fil des ans les haies et les arbustes, plantés ou conservés, se développent, les arbres fruitiers hautes tiges portent fruits, les prés s’enrichissent de l’arrivée de nouvelles espèces de graminées et de légumineuses, avec leur long cortège de fleurs. Le ruisseau accueille une faune disparue depuis longtemps de ce côté-ci du site.

AménagementsModifier

Afin de profiter de l’attrait des zones humides, un caillebotis en bois a été construit : il permet de traverser la prairie humide auparavant inaccessible et de rejoindre plus directement les prairies voisines du site. De petites digues de retenue ont aussi été élevées pour augmenter encore la surface des zones inondables et valoriser la présence de l'eau.

EntretienModifier

Le parc est entretenu selon les principes de la gestion différenciée : les interventions, traditionnelles et plus fréquentes du côté de l’espace vert classique (tontes des pelouses–un hectare-, tailles des arbres, des haies et des arbustes, brossage des revêtements), se singularisent lorsqu’on s’en éloigne.

Les prés et le verger sont fauchés deux fois par an –plus de trois hectares-, avec préservation de certaines surfaces (principes de réserve pour la nidification des oiseaux, la dispersion des graines, l’intérêt des floraisons), les zones humides demandent un entretien adapté à leur vulnérabilité.

AccèsModifier

Ce site est desservi par les stations de métro : Beekkant et gare de l'Ouest.

HistoireModifier

Le Scheutbos portait aussi le nom de Brembosch (brem signifiant genêt). Cette appellation laisse supposer que les landes à genêts occupaient jadis une vaste étendue. Aujourd’hui, on peut encore voir du genêt en bordure du chemin lorsque l’on quitte le parc en direction du "Foyer des Orphelins" et la rue de la Vieillesse heureuse.

C'est des hauteurs du Scheutbos, distantes de 4 km de la Grand-Place, que le Maréchal de Villeroy fit bombarder Bruxelles du 11 au .

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

RéférencesModifier