Parc de l'Ariana

parc à Genève

Parc de l'Ariana
Image illustrative de l’article Parc de l'Ariana
Vue du musée Ariana situé au centre du parc.
Géographie
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Commune Genève
Localisation
Coordonnées 46° 13′ 35″ nord, 6° 08′ 16″ est
Géolocalisation sur la carte : Suisse
(Voir situation sur carte : Suisse)
Parc de l'Ariana
Géolocalisation sur la carte : Genève
(Voir situation sur carte : Genève)
Parc de l'Ariana

Le parc de l'Ariana est un jardin public situé à Genève, en Suisse.

HistoireModifier

Le domaine, originellement bien plus grand, a été nommé Ariana par Gustave Revilliod, son propriétaire, en souvenir de sa mère. À sa mort, en 1890, le parc fut légué à la ville de Genève sous diverses conditions édictées par son testament, de nos jours visible et exposé au Musée Ariana. Parmi ces conditions : la volonté que leur paon bleu puisse s'y promener librement[1],[2], que Gustave Revilliod y soit enterré, que le parc conserve l'intégrité de sa superficie et de ses aménagements (reliefs, emplacement des arbres, etc.), et qu'il soit ouvert au public.

En 1920, lorsque Genève fut choisie comme siège de la nouvelle Société des Nations, les sept-huitièmes du parc de l'Ariana ont été ponctionnés[3],[4] en opposition au testament de Gustave Revilliod, pour être mis à disposition de l’ONUG[5], la ville conservant la partie centrale autour de la maison de maître[6] qui accueille de nos jours le musée Ariana. Le palais des Nations, construit entre 1929 et 1937, masque depuis lors la vue du Lac de Genève à partir du musée et de son parc, malgré les volontés du légataire tandis que le reliquat du parc originel demeure à ce jour ouvert au public[6].

RéférencesModifier

Lien externeModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :