Pandolfo Reschi

peintre italien

Pandolfo Reschi (né Pandolf Resch, né à Danzig (actuellement Gdansk) en 1643 – décédé à Florence en 1699) est un peintre italien, et actif en Italie.

Pandolfo Reschi
Batalla de Montjuïc de 1641.jpg
Pandolfo Reschi, Bataille de Montjuïc
Naissance
Décès
Activité
Lieu de travail

BiographieModifier

Parti à Rome quand il était jeune, il y est devenu l'un des plus habiles élèves de Giacomo Borgognone. Il a peint des batailles et a imité les paysages de Salvator Rosa. Il excellait également dans la perspective et les vues architecturales.

Arrivé à Florence au milieu des années 1660, il poursuit ses études de figure avec Livio Mehus, Antonio Giusti et Pier Dandini[1].

En 1670, il a été engagé par la cour des Médicis et est devenu un protégé du cardinal Francesco Maria de' Medici, auprès de qui il a vécu de 1680 jusqu'à la fin de ses jours. Ses tableaux étaient très appréciés par les grandes familles de la noblesse toscane, en particulier les Corsini. Il a travaillé pour la Galerie des Offices sous la direction de l'érudit et architecte florentin Giacinto Marmi.

ŒuvresModifier

Beaucoup de ses toiles sont aujourd'hui dans des collections privées. À la Galerie Palatine deux œuvres qui appartenaient au cardinal François Marie de Médicis dans sa résidence de la Villa di Poggio Imperiale[2] :

  • Un Miracle de saint Jean-Baptiste (paysage), 1690, huile sur toile, 108 × 131 cm.
  • L'Attaque d'un couvent (paysage), œuvre tardive, huile sur toile, 92 × 135 cm

À Rome, on peut voir:

  • Paysage avec la Villa Médicéenne di Lappeggi *
  • Paysage avec des voyageurs
  • Paysage avec cascade (clairement influencé par Salvator Rosa)

Au Musée de Grenoble, on peut voir deux tableaux :

  • Scène de Bataille 1
  • Scène de Bataille 2

GalerieModifier

BibliographieModifier

  • (it) Novella Barbolani di Montauto, Pandolfo Reschi, 1996.
  • (it) F. Zeri, G. Cavazzini, La battaglia nella pittura del XVII e XVIII secolo, 1986.

Notes et référencesModifier

  1. Riccardo Spinelli, « Biographies », dans Mina Gregori, Le Musée des Offices et le Palais Pitti, Paris, Editions Place des Victoires, (ISBN 2-84459-006-3), p. 663
  2. Mina Gregori, Le Musée des Offices et le Palais Pitti : La Peinture à Florence, Editions Place des Victoires, (ISBN 2-84459-006-3), p. 419
  • Michael Bryan, Dictionary of Painters and Engravers, Biographical and Critical (Volume II L-Z), York St. #4, Covent Garden, London; Original à la Fogg Library, numérisé le 18 mai 2007, Walter Armstrong & Robert Edmund Graves, (lire en ligne), p. 361

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :