Ouvrir le menu principal

Pô de Goro

bras du delta du Pô en Italie

Le Pô de Goro est un des bras du , situé sur le delta qui termine, côté Est, la plaine du Pô en Italie du Nord.

GéographieModifier

Le Pô de Goro constitue la première et la plus étendue des dérivations du fleuve qui, avec les autres, forme son delta actuel.

Il se détache de la partie gauche du fleuve principal au niveau du hameau de Santa Maria in Punta, commune de Ariano nel Polesine et débouche dans la mer Adriatique, après un parcours d’environ 45 km, à proximité de Gorino Ferrarese
Son cours constitue la partie la plus orientale des confins entre la Vénétie et la région d’Émilie-Romagne et, plus spécialement, entre la Province de Rovigo et celle de Ferrare. Il est délimité, au sud, par l'Ile de Ariano qui comprend les territoires communaux de Ariano nel Polesine, Corbola et Taglio di Po.

HistoireModifier

Déjà à l’époque romaine, son hydrographie subit une variation : Pline l’Ancien[1] ne cite plus le Pô d'Adria parce que l’Adige avait subi une rupture et avait conflué dans la Filistina et les deux autres canaux, appelés Fossone et Carbonaria.
En 1152, la Rupture de Ficarolo bouleverse la morphologie du territoire, déterminant entre autres la séparation de Berra du territoire Vénète, la séparation de Corbola d’Adria, créant le bras du Pô de Tramontana et du Pô de Ariano, avec modification du lit du Pô de Goro (bras principal jusqu’au XIIIe siècle).
Le Pô de Goro dévia et donna origine au Po de l'Abate dans la localité de Massenzatica ; bras fermé en 1568 par le Duc Alphonse II d'Este.
Le progressif ensablement du Pô de Primaro et du Pô de Volano à l’époque médiévale, fera du Pô de Goro le bras le plus important du Pô, même au point de vue de la navigation interne. Ce bras navigable permettait la liaison fluviale des marchandises depuis la mer vers l’intérieur du pays, pour les villes importantes de la plaine du Pô comme Ferrare, Bologne, Milan et leur région ; trafic qui privait la République de Venise d’un immense revenu financier (droits portuaires et droits de passage)
La partie en aval de Mesola et de Rivà (hameau de Ariano nel Polesine), sur à peu près la moitié de sa longueur, s’est formée dès 1604 à cause du Taglio di Porto Viro, œuvre de la République de Venise.

DébitModifier

Du point de vue hydrologique, ce bras déverse en mer environ 12 % du débit total du fleuve Pô, en fonction des variations climatiques.

NoteModifier

  • Extraits du wikipédia italien Po di Goro le 13/02/2011

BibliographieModifier

  • Hellenikòs kolpos: supplemento a Grecità adriatica, Lorenzo Braccesi, ed. L'ERMA di BRETSCHNEIDER, 2001, (ISBN 978-88-8265-153-4).

Source de traductionModifier

Liens internesModifier