Ostéophonie

phénomène de propagation du son jusqu'à l'oreille interne via les os du crâne

L'ostéophonie ou conduction osseuse désigne le phénomène de propagation du son jusqu'à l'oreille interne via les os du crâne.

Un casque stéréo utilisant l'ostéophonie. Les deux transducteurs se glissent à l'avant de l'oreille.

La conduction osseuse est la raison pour laquelle la voix d'une personne lui semble différente quand elle est enregistrée et reproduite. Parce que les os du crâne transmettent mieux les fréquences basses que l'air, les gens perçoivent leur propre voix plus basse et profonde que les autres[1],[2].

Dispositifs d'écoute par ostéophonieModifier

Certains casques audio emploient la conduction osseuse, et reproduisent un effet équivalent à une écoute directe. Un kit oreillette est positionné de façon ergonomique sur la tempe et la joue et le transducteur électromécanique, qui convertit les signaux électriques en vibrations mécaniques, envoie le son à l'oreille interne à travers les os du crâne. De même, un microphone peut être utilisé pour enregistrer des sons parlés par conduction osseuse. La première description, en 1923, d'une prothèse auditive à conduction osseuse a été l'Osophone réalisé par Hugo Gernsback[3], qui élabore plus tard son Phonosone[4].

Les produits utilisant la technologie de la conduction osseuse sont généralement classés en trois groupes :

  • les produits ordinaires tels que les casques, kit mains-libres ou écouteurs ;
  • les appareils d'aide auditive ;
  • les produits de communication spécialisés utilisés par exemple sous l'eau et au cœur d'environnements très bruyants. Voir à ce propos l'article sur le système de combat individuel français FÉLIN.

Avantages sur les dispositifs traditionnelsModifier

Les produits utilisant la technologie de la conduction osseuse ont les avantages suivants sur les écouteurs traditionnels :

  • les oreilles sont à l'air libre, offrant ainsi plus de confort et permettant une utilisation prolongée, en toute sécurité[5] ;
  • le fait qu'il n'y ai pas d’écouteur placé dans ou devant l'oreille permet de ne pas altérer l’écoute des bruits environnant;
  • ces dispositifs offrent une haute clarté sonore dans des environnements très bruyants, et peuvent être utilisés avec une protection auditive ;
  • vu que les ondes mécanique ne passent pas par l'air, ils fonctionnent parfaitement sous l'eau;
  • le son ne passant pas par le conduit auditif, il est possible d'entendre même avec des gouttes d'eau dans les oreilles (utilisation aquatique) ou avec un tympan perforé (utilisation militaire après explosion);
  • ils permettent eux aussi la perception de sons en stéréophonie[6].

Notes et référencesModifier

  1. [PDF] (en) http://www.wanderings.net/notebook/Main/WhyDoesYourVoiceSoundDifferentRecordingPlayback
  2. [PDF] (en) http://www.tinnitus.vcu.edu/Pages/Human%20Skull%20Response.PDF
  3. Hugo Gernsback, description publiée le 19 mai 1923 et déposée le 30 décembre 1924 sous la dénomination Acoustic Apparatus, US patent no 1521287.
  4. (en) T. R., Jr. Kennedy, « From Coherer to Spacistor », Radio-Electronics, Gernsback Publications, vol. 29, no 4,‎ , p. 45–59 (lire en ligne)
  5. (en) Jzool.com. Benefits of Bone Conduction Headphones
  6. (en) J.A. MacDonald, P.P. Henry et T.R. Letowski, « Spatial audio through a bone conduction interface », International Journal of Audiology, Informa Healthcare, vol. 45, no 10,‎ , p. 595–599 (lire en ligne)