Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Porc-Épic (homonymie).

Ordre du Porc-Épic
Image illustrative de l’article Ordre du Porc-Épic

Devise « Cominus et eminus. »
Création 1394
Statut Ordre éteint (1498)
Grand maître Duc d'Orléans

L'ordre du Porc-Épic, est un ordre de chevalerie institué par Louis de France, duc d'Orléans en 1394 à l'occasion du baptême de son fils aîné, Charles d'Orléans.

Il s'en déclare grand maître, et confère le titre de chevalier de l'ordre aux seigneurs de sa cour, dans le but de les attacher à sa personne. Le nombre des chevaliers fut fixé à vingt-cinq, Chef souverain compris.

HistoireModifier

Louis de France aurait choisi le porc-épic comme emblème pour montrer au duc de Bourgogne Jean sans peur qu'il se vengerait de ses bravades comme le porc-épic darde ses pointes à ceux qui l'offensent.

L'ordre fut supprimé en 1498 par le roi Louis XII, son petit-fils, lui préférant l'Ordre de Saint-Michel. Il décidera néanmoins d'en récupérer et porter personnellement l'emblème et la devise, et en décorera ses armoiries et sa monnaie[1].

InsignesModifier

Le Collier de l'ordre se composait d'un tortil de trois chaînes d'or, au bout duquel pendait un porc-épic également d'or, sur une terrasse émaillée de vert et de fleurs. Il se portait sur un manteau de velours azur[2], doublé de satin cramoisi, orné d'un chaperon et d'un mantelet, également cramoisis. Sous ce manteau, les chevaliers portaient un habit long violet.

Les chevaliers recevaient, lors de leur nomination, un anneau d'or garni d'un camée (appelé à cette époque, « camaïeu » ou « kamaheu » ou encore « camail ») sur lequel était gravé un porc-épic. Pour cette raison l'Ordre du Porc-Épic est également appelé Ordre du Camail ou Ordre du Camaïeu.

La devise de l'ordre est : « Cominus et eminus » (en latin : « de près et de loin »), par allusion à la légende qui veut que le porc-épic, déjà offensant de près, puisse lancer ses piques au loin et en atteindre son adversaire. C'était également la devise de Louis de France puis des ducs d'Orléans[3].

Sur les autres projets Wikimedia :

Le porc-épic, symbole des Valois-OrléansModifier

Article connexeModifier

SourcesModifier

  • Palliot, La Vraye et Parfaite Science des Armoiries, 1660
  • Gourdon de Genouillac, Dictionnaire des ordres de chevalerie, 1860
  • Pierre Hélyot et Maximilien Bullot, Histoire des ordres monastiques, religieux et militaires, et des congregations seculieres de l'un & l'autre sexe, qui ont esté establies jusque'à present, (lire en ligne), p. 336

Notes et référencesModifier

  1. « Définition de Porc-épic », sur yfolire.net
  2. Ou violet, selon les sources.
  3. Laurent Vissière, « Qui s'y frotte s'y pique! », Historia, vol. Les Citations célèbres, no Special 9,‎ , p. 98 à 99