Ordre du Mérite social

Ordre ministériel honorifique français

Ordre du Mérite social
Illustration.
Avers
Seconde illustration.
Revers
Ordre du Mérite social
Conditions
Décerné par Drapeau de la France France
Type Ordre ministériel
Détails
Statut En extinction
Grades Commandeur
Officier
Chevalier
Statistiques
Création
Dernière attribution 1963
Ordre de préséance
Illustration.
Ruban de l'ordre du Mérite social (Chevalier)

L’ordre du Mérite social, créé par décret en date du en France, prenait la place des médailles des Secours mutuels, créées par un décret du et des Médailles d’Honneur créées par le décret du .

Ces décorations, étant considérées comme des médailles associatives, ne pouvaient être portées en dehors des cercles de Secours Mutuels. Parallèlement, furent créées, par les décrets de 1922 et 1923, les Médailles de la Prévoyance Sociale et des Assurances Sociales.

Toutes ces décorations furent remplacées par l’ordre du Mérite social, sous l'égide du ministère du Travail, qui avait pour vocation à récompenser les personnes ayant rendu des services désintéressés et dévoués aux œuvres mutualistes et sociales.

Le Mérite social comportait trois classes : chevalier, officier et commandeur.

HistoireModifier

L'ordre du Mérite social fut créé par le ministère du travail le à la suite du décret no NA. Celui-ci à pour but de récompenser les personnes ayant rendu des services désintéressés aux œuvres ou institution de la mutualité[1].

À la suite du décret no 63-1196 du sur la création de l'Ordre national du Mérite, l'Ordre du Mérite social est dissout, cependant les titulaires de l'Ordre continuent à jouir des prérogatives qui y sont attachées[2].

DominationModifier

Pour pouvoir rejoindre l'ordre du Mérite social il faut être âgé de trente ans, jouir de ses droits civils et justifier cinq ans de service rendu[1].

Les étrangers peuvent également adhérer à l'ordre du Mérite social en suivant les mêmes conditions que les citoyens français[1].

ApparenceModifier

La croix du Mérite social est en forme d'étoile à sept branches émaillées bleues, réunies par une couronne de laurier au centre de laquelle figure une effigie de la République française vue de face et en exergue l'inscription « Mérite social » sur fond d'émail blanc. Au centre du revers se trouvent les mots « Ministère du travail »[1].

La croix de chevalier fait 40 mm de diamètre en argent et est suspendue à un ruban de 32 mm de largeur composé d'une bande médiane orange de 21 mm bordée de chaque côté d'une bande bleue de 6 mm. Celle d'officier a un diamètre de 40 mm en vermeil et est suspendue à un ruban avec une rosette de 22 mm, la croix de commandeur est de 60 mm de diamètre pendue à une cravate[1].

GradesModifier

Bibliographies/OuvragesModifier

DécretsModifier

RéférencesModifier

  1. a b c d et e République française, Décret du 25 octobre 1936 Mérite social, Paris, (lire en ligne), p. 11227-11228
  2. République française, Décret n°63-1196 du 3 décembre 1963 portant création d'un ordre national du Mérite, Paris, (lire en ligne)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :