Olympiades nationales

Les Olympiades nationales sont, en France, un ensemble de concours scientifiques au niveau académique et national et ouverts aux lycéens. D'un format plus libre que le Concours général, elles visent à sensibiliser les lycéens aux sciences et à récompenser les meilleurs d'entre eux[1].

PrésentationModifier

Les Olympiades nationales se déclinent en cinq concours, de nature différente et s'adressant à des publics différents. Chaque concours donne lieu a un classement académique et national.

Nom Date de création Nature de l'épreuve Organismes organisateurs
Olympiades nationales de chimie[2] 1984 Épreuve théorique et pratique pour le concours scientifique, ouvert aux lycéens de première S et STL.

Présentation orale pour le concours « Parlons Chimie », ouvert aux lycéens de première et de terminale, de toutes sections.

Olympiades nationales de géosciences 2007 Épreuve de quatre heures, ouverte aux lycéens en classe de première S.
Olympiades nationales de mathématiques[3] 2000-2001 Épreuve de quatre heures, ouverte aux lycéens en classe de première, de toutes sections.
Olympiades nationales de physique[4] 1992 Projet expérimental, en groupes de deux à six élèves de seconde ou de première.
Olympiades nationales des sciences de l'ingénieur[5] 2009 Projet expérimental, en groupes, constitué d'élèves de première ou de terminale

Ces concours, particulièrement celui de mathématiques, qui rassemble plus de vingt mille élèves chaque année, est très souvent couvert par la presse locale[6],[7].

Comparaison avec les olympiades nationales d'autres paysModifier

En France, les olympiades nationales ont un format très différent de celui des olympiades internationales. Par exemple en mathématiques, elles concernent plus de 20 000 élèves et consistent en quatre exercices comportant le plus souvent des questions intermédiaires, ne demandant aucune connaissance en dehors du programme des classes de Première. À l'inverse, les olympiades de mathématiques des États-Unis (en) ne concernent que quelques centaines de candidats pré-sélectionnés par d'autres compétitions de niveau moins élevé, et sont d'un format et d'une difficulté assez proches de ceux des olympiades internationales de mathématiques. Il en va de même pour les Olympiades de mathématiques britanniques (en), qui ne concernent que 1300 candidats chaque année, qui est de fait plus proche du Concours général en France.

Pour éviter la confusion avec l'Olympiade française de mathématiques, qui prépare et sélectionne directement les candidats aux olympiades internationales, les olympiades nationales sont également appelées « olympiades académiques ».

Notes et référencesModifier

  1. « Olympiades nationales et internationales », sur Éduscol (consulté le 29 mars 2015)
  2. « Olympiades nationales de la Chimie » (consulté le 29 mars 2015)
  3. « Olympiades académiques de 1ère », sur Animath (consulté le 29 mars 2015)
  4. « Olympiades de Physique France » (consulté le 29 mars 2015)
  5. « Olympiades de Sciences de l'Ingénieur » (consulté le 29 mars 2015)
  6. « Il est lauréat des Olympiades académiques de maths », sur Ouest France, (consulté le 29 mars 2015)
  7. « Avesnes-sur-Helpe: deux lycéennes sur le podium des Olympiades de physique », sur La Voix du Nord, (consulté le 29 mars 2015)