Olivier du Guesclin

Olivier Du Guesclin
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Décès
Entre et Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Fratrie
Autres informations
Conflit

Olivier du Guesclin, dont la mort est située entre 1400[1] et 1403[2]. Comte de Longueville, seigneur de la Guerche, de Broons, de la Rochetesson et connétable de Castille[réf. nécessaire].


BiographieModifier

Olivier est le frère de Bertrand du Guesclin, héros de la guerre de Cent Ans, et second fils[3] de Robert II du Guesclin (v. 1300-1353), seigneur de la Motte-Broons et de son épouse Jeanne de Malesmains (morte en 1350), dame de Sens. Union avec Péronelle d'Amboise[1], fille de Jean d'Amboise, vicomte de Thouars et de Marie de Flandres

Durant la guerre de Cent Ans, il s'en alla vers les Baronnies pour s’installer dans cette région où s’entremêlaient les terres adjacentes dauphinoises et provençales. Il installa, en effet, ses troupes dans les fiefs baronniards de la maison des Baux. Il s’agissait des villages d’Alauzun, Aulan, Autanne, Beaumont-le-Vieux, Briançon et son péage de la Gabelle, Mison, Montbrun, Plaisians, Le Poët-en-Percip, La Roche-sur-Buis, La Rochette-du-Buis, Saint-Léger, Vercoiran et Villefranche-le-Château, fiefs de Raymond des Beaux, gendre de Guillaume III Roger de Beaufort.

Il servit dans les guerres de Bretagne et de Flandre de 1360 à 1388[1].

Il est fait prisonnier devant Cherbourg, en 1378[4], par un certain Thomas de Canterbury, chevalier anglais sous les ordres du duc de Lancastre[5], le rival anglais de son frère.

À la mort de son frère Bertrand du Guesclin, il reprend le titre de comte de Longueville et hérite de la seigneurie de La Guerche-de-Bretagne qu'il vend en 1390 au duc Jean IV de Bretagne pour 37 000 francs or.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

BibliographieModifier

Chronique de Bertrand du Guesclin - De Cuvelier, Guillaume de Saint-André, Ernest Charrière - extrait dans google book

NotesModifier

  1. a b et c « La maison du Guesclin », sur blogspot.com (consulté le ).
  2. « http://genealogiequebec.info/en/testphp/info.php?no=23181 »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  3. « Généalogie du GUESCLIN », sur pagesperso-orange.fr (consulté le ).
  4. Bernard Beck, Châteaux forts de Normandie, Rennes, Ouest-France, , 158 p. (ISBN 2-85882-479-7), p. 62.
  5. http://www.lodace.net/histoire/document/tiph.htm