Les OID (pour object identifier) sont des identifiants universels, représentés sous la forme d'une suite d'entiers. Ils sont organisés sous forme hiérarchique avec des nœuds[1]. Ainsi seul l'organisme 2.999 peut dire quelle est la signification de l'OID 2.999.1. Ils ont été définis dans une recommandation de l’International Telecommunication Union. L'IETF a proposé de représenter la suite d'entiers constituant les OID séparés par des points.

L'objectif des OID est d'assurer l'interopérabilité entre différents logiciels. Les OID sont utilisés dans le monde LDAP mais aussi dans d'autres domaines, comme le protocole SNMP pour identifier des ressources. Il est possible d'obtenir un OID, et par conséquent toute une branche, auprès de l'IANA.

Dans le monde LDAP, les objets, les attributs, les syntaxes et les règles de comparaison sont référencés par un OID. La RFC 2256 normalise un certain nombre de ces objets.

SyntaxeModifier

Un OID correspond à un nœud dans l’arborescence ou hiérarchie des OIDs, qui est formellement défini par le standard X.660 sur les OIDs de l'ITU. La racine de l'arbre contient les arcs principaux suivants :

  • 0 : ITU-T
  • 1 : ISO
  • 2 : joint-iso-itu-t

Chaque nœud de l'arbre est représenté par une série d'entiers séparés par un point, correspondant au chemin depuis la racine et traversant les nœuds ancêtres jusqu'au nœud. Par exemple, le nœud désignant l'entreprise Intel Corporation est le suivant :

   1.3.6.1.4.1.343

et correspond au chemin suivant à travers l'arbre des OIDs :

   1 ISO
   1.3 identified-organization,
   1.3.6 DoD,
   1.3.6.1 internet,
   1.3.6.1.4 private,
   1.3.6.1.4.1 IANA enterprise numbers,
   1.3.6.1.4.1.343 Intel Corporation

Une représentation textuelle des chemins des OIDs est généralement utilisée. Par exemple :

   iso.identified-organization.dod.internet.private.enterprise.intel

Chaque nœud de l'arbre est contrôlé par une autorité d'assignation, qui peut définir des nœuds enfants à celui-ci, et déléguer une autorité d'assignation pour les nœuds enfants. Par exemple, les nœuds commençant par « 1 » sont assignés par l'ISO ; les nœuds commençant par « 1.3.6 » sont assignés par le Département de la Défense des États-Unis ; les nœuds commençant par « 1.3.6.1.4.1 » sont assignés par l'IANA ; les nœuds commençant par « 1.3.6.1.4.1.343 » sont assignés par Intel ; et ainsi de suite.

Notation ASN.1Modifier

Dans la notation ASN.1, un OID est représenté par le type OBJECT IDENTIFIER dans les fichiers de MIB, où les entiers sont placés entre accolades et séparés par un espace. Chaque entier peut être mis entre parenthèses et précédé du nom du nœud représenté, comme dens l'exemple suivant :

  internet    OBJECT IDENTIFIER ::= { iso org(3) dod(6) 1 }

Un OBJECT IDENTIFIER peut également être défini relativement à un autre OBJECT IDENTIFIER, comme dans cet exemple tiré de la MIB de la structure des informations de gestion (SMI) définie par RFC 1155[2] :

  directory     OBJECT IDENTIFIER ::= { internet 1 }
  mgmt          OBJECT IDENTIFIER ::= { internet 2 }
  experimental  OBJECT IDENTIFIER ::= { internet 3 }
  private       OBJECT IDENTIFIER ::= { internet 4 }

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier