Nuit des radis

évenement annuel à Oaxaca, Mexique

La nuit des radis, en espagnol : Noche de Los Rábanos, est un événement annuel qui se déroule dans la ville d'Oaxaca de Juárez, au Mexique[1], consacré à la sculpture de radis (Raphanus sativus) surdimensionnés, pour créer des scènes qui se disputent des prix dans différentes catégories. L'événement prend son origine dans la période coloniale, où les radis sont introduits dans le pays par les Espagnols. Oaxaca a une longue tradition de sculpture sur bois et les agriculteurs ont commencé à sculpter des radis, en forme de chiffres, afin d'attirer l'attention des clients du marché de Noël, qui a eu lieu sur la place principale le [2]. En 1897, la ville crée le concours officiel. Au fur et à mesure que la ville se développe, elle doit consacrer des terrains à la culture des radis utilisés pour l'événement, en supervisant leur croissance et leur distribution aux concurrents. Les célébrations deviennent très populaires, attirant plus d'une centaine de participants et des milliers de visiteurs. Cependant, comme les radis flétrissent peu de temps après la coupe, les œuvres ne peuvent être exposées que pendant quelques heures, ce qui entraîne de très longues files d'attente pour ceux qui souhaitent voir les œuvres. En parallèle sont organisés des expositions et des concours d'œuvres réalisées avec des enveloppes de maïs et des fleurs séchées, créées sur les mêmes thèmes que pour les radis.

Nuit des radis
Dulce Regional Oaxaqueño : entrée à la nuit des radis (2014).
Dulce Regional Oaxaqueño : entrée à la nuit des radis (2014).

Nom officiel Noche de Los Rábanos
Observé par Oaxaca de Juárez
Commence 23 décembre
Finit 24 décembre

RéférencesModifier

  1. (en) « Survived The Mayan Apocalypse? Here Come The Radish People », sur le site National Public Radio, (consulté le ).
  2. (es) « La Noche de Rábanos en Oaxaca, una tradición que se renueva », sur le site México desconocido, (consulté le ).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier

Source de la traductionModifier