Non-humain

en sociologie, acteur non humain

En sociologie, un non-humain est un acteur non humain. Cette notion a notamment été développée par les sociologues Bruno Latour et Michel Callon dans le cadre de la théorie de l'acteur-réseau. Cette théorie est une méthode sociologique consistant à décrire l'ensemble des associations entre les différents acteurs au sein d'un réseau. Elle met en évidence l'importance de décrire les relations avec les acteurs non-humains[1].

En biologie, un non-humain est un animal non humain ; voir (en)Non-human animal.

Le projet Nonhuman Rights Project est une organisation américaine à but non lucratif en faveur des droits des animaux.

Le non-humain peut aussi bien être un objet qu'un être vivant, un agencement, une statistique ou une intelligence artificielle.

VoirModifier

Notes et référencesModifier

  1. Alexandre Federau, « La sociologie des objets : À propos de : S. Houdart & O. Thiéry (dir), Humains, non-humains. Comment repeupler les sciences sociales ? », La Vie des idées,‎ (lire en ligne)

BibliographieModifier

  • S. Houdart et O. Thiéry (dir), Humains, non-humains. Comment repeupler les sciences sociales ?, éditions La Découverte, 2011