Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne un nombre décrivant l'état quantique d'un électron dans un atome. Pour la propriété intrinsèque des particules élémentaires, voir spin.
Nombre quantique magnétique de spin up (à gauche) et down (à droite).
Cet article court présente un sujet plus développé dans : nombre quantique.

En mécanique quantique, le nombre quantique magnétique de spin, noté ms, est l'un des quatre nombres quantiques décrivant l'état quantique d'un électron dans un atome. Il correspond à la projection du spin de l'électron sur un axe donné, appelé axe de quantification. Souvent appelé de manière ambigüe nombre quantique de spin[a], et parfois nombre magnétique de spin, il peut prendre les valeurs 1/2 et + 1/2, et distingue les deux électrons partageant une même orbitale atomique, généralement représentés par les symboles ↑ (up) et ↓ (down). Il a été introduit en 1925, avec la notion de spin, par Wolfgang Pauli afin d'expliquer l'observation de l'effet Zeeman anomal[1]. Le principe de Pauli appliqué à l'atome a pour conséquence que deux électrons d'un même atome ne peuvent avoir leurs quatre nombres quantiques (n, , m, ms) égaux deux à deux, raison pour laquelle une orbitale atomique donnée, identifiée par les trois nombres quantiques (n, , m), ne peux contenir plus de deux électrons.

Notes et référencesModifier

  1. Le nombre quantique de spin, noté s, est une grandeur intrinsèque des particules élémentaires, distincte du nombre ms ; ce dernier nombre prend toutes les valeurs comprises entre s et s avec un pas entier, de sorte que, pour l'électron, pour lequel s = 1/2, on a ms = ± s.
  1. (de) Wolfgang Pauli, « Über den Einfluß der Geschwindigkeitsabhängigkeit der Elektronenmasse auf den Zeemaneffekt », Zeitschrift für Physik, vol. 31, no 1,‎ , p. 373-385 (DOI 10.1007/BF02980592, Bibcode 1925ZPhy...31..373P, lire en ligne)