Noircissement des dents

pratique culturelle

Noircissement des dents
Woman from Akha tribe.jpg
Une femme Akha du Myanmar aux dents noircies

Le noircissement des dents ou le laquage des dents est la coutume de teindre les dents en noir. Elle était surtout pratiquée dans les cultures d'Asie du Sud-Est et d'Océanie, en particulier parmi les peuples austronésien, austroasiatique et kra-dai. Elle était également pratiqué au Japon (sous une forme plus ritualisée portant le nom de ohaguro お歯黒), en Inde, parmi les Shuar du nord du Pérou et de l'Équateur, et même en Russie.

Le noircissement des dents est généralement réalisé pendant la puberté. Il a été principalement conçu pour préserver les dents dans la vieillesse, car il empêche la carie dentaire d'une manière similaire au mécanisme des scellemments dentaires modernes. Il était considéré comme un signe de maturité, de beauté et de civilisation. Une croyance commune est que les dents noircies différencient les humains des animaux. Le noircissement est souvent réalisé en conjonction avec le limage des dents ou d'autres pratiques de modification corporelle comme le tatouage.

Le noircissement et le limage des dents étaient considérés avec fascination et désapprobation par les premiers explorateurs et colons européens. La pratique survit dans certains groupes ethniques isolés d'Asie du Sud-Est et d'Océanie, mais a quasiment disparu après l'introduction des normes de beauté occidentales dès l'époque coloniale[1],[2],[3].

Cette coutume est parfois confondue avec celle consistant à mâcher du bétel (sous forme de paan), ce qui rougit les dents. Mais cette pratique abîme les dents et les gencives, contrairement au noircissement.

Notes et références

  1. (en) Zumbroich, « 'Teeth as black as a bumble bee's wings': The ethnobotany of teeth blackening in Southeast Asia », Ethnobotany Research & Applications, vol. 7,‎ , p. 381–398 (DOI 10.17348/era.7.0.381-398, lire en ligne  )
  2. (en) Zumbroich, «  We Blacken Our Teeth with Oko to Make Them Firm:Teeth Blackening in Oceania », Anthropologica, vol. 57,‎ , p. 539–555 (lire en ligne)
  3. (en) Pinchi, Barbieri, Pradella et Focardi, « Dental Ritual Mutilations and Forensic Odontologist Practice: a Review of the Literature », Acta Stomatologica Croatica, vol. 49, no 1,‎ , p. 3–13 (PMID 27688380, PMCID 4945341, DOI 10.15644/asc49/1/1)

Voir aussi

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :