Ning Li (physicienne)

physicienne américaine

Ning Li, née le 14 janvier 1943 et morte le 27 juillet 2021[1], est une scientifique américaine connue pour ses affirmations controversées sur les dispositifs antigravité. Elle a travaillé comme physicienne au Center for Space Plasma and Aeronomic Research, université de l'Alabama à Huntsville, dans les années 1990. En 1999, elle a quitté l'université pour fonder une société, AC Gravity, LLC, afin de poursuivre la recherche antigravité.

Ning Li
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Allégations sur l'antigravitéModifier

Dans une série d'articles co-écrits avec un collègue physicien universitaire Douglas Torr et publiés entre 1991 et 1993, elle a revendiqué un moyen pratique de produire des effets antigravité. Elle a affirmé qu'un effet antigravité pouvait être produit par la rotation des ions créant un champ gravitomagnétique perpendiculaire à leur axe de rotation. Dans sa théorie, si un grand nombre d'ions pouvaient être alignés (dans un condensat de Bose-Einstein), l'effet résultant serait un champ gravitomagnétique très puissant produisant une force répulsive forte. L'alignement peut être possible en piégeant les ions supraconducteurs dans une structure en treillis dans un disque supraconducteur à haute température. Li a affirmé que les résultats expérimentaux confirmaient ses théories[2],[3],[4]. Son affirmation d'avoir des dispositifs antigravité fonctionnels a été citée par la presse populaire et dans les magazines scientifiques avec un certain enthousiasme à l'époque[5],[6]. Cependant, en 1997, Li a publié un article décrivant une expérience qui montrait que l'effet était très faible, voire inexistant[7].

Li aurait quitté l'université de l'Alabama en 1999 pour fonder la société AC Gravity LLC. AC Gravity a reçu une subvention du DOD américain de 448 970 $ en 2001 pour poursuivre ses recherches antigravité. La période de subvention s'est terminée en 2002, mais aucun résultat de cette recherche n'a été rendu public[8]. Bien qu'il n'existe aucune preuve que l'entreprise ait jamais effectué d'autres travaux, en 2020, AC Gravity reste répertorié comme une entreprise « existante »[9].

Voir égalementModifier

RéférencesModifier

  1. (en) « Ning's obituary », sur berryhillfh.com, (consulté le )
  2. Li Ning et Torr DG, « Effects of a gravitomagnetic field on pure superconductors », Physical Review, vol. D43, no 2,‎ , p. 457–459 (PMID 10013404, DOI 10.1103/PhysRevD.43.457, Bibcode 1991PhRvD..43..457L)
  3. Li Ning et Torr DG, « Gravitational effects on the magnetic attenuation of superconductors », Physical Review, vol. B46, no 9,‎ , p. 5489 (PMID 10004334, DOI 10.1103/PhysRevB.46.5489, Bibcode 1992PhRvB..46.5489L)
  4. Li Ning et Torr DG, « Gravito-electric coupling via superconductivity », Foundations of Physics Letters, vol. 6, no 4,‎ , p. 371–383 (DOI 10.1007/BF00665654, Bibcode 1993FoPhL...6..371T)
  5. Wilson Jim, « Taming Gravity », Popular Mechanics,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le )
  6. Cain Jeanette, « Gravity Conquered? » [archive du ], light-science.com (consulté le )
  7. N. Li, D. Noever, T. Robertson et R. Koczor, « Static Test for a Gravitational Force Coupled to Type II YBCO Superconductors », Physica C, vol. 281, nos 2–3,‎ , p. 260–267 (DOI 10.1016/S0921-4534(97)01462-7, Bibcode 1997PhyC..281..260L)
  8. « Annual Report on Cooperative Agreements and Other Transactions Entered into During FY2001 Under 10 USC 2371 », DOD (consulté le ), p. 66
  9. « Business Entity Details, AC Gravity, LLC », Alabama, Secretary of State (consulté le )

Liens externesModifier