Nii Amaa Ollennu

Nii Amaa Ollennu
Illustration.
Fonctions
Président de la République du Ghana
(par intérim)

(24 jours)
Premier ministre Kofi Abrefa Busia
Prédécesseur Akwasi Afrifa
Successeur Edward Akufo-Addo
Président du Parlement du Ghana

(2 ans, 3 mois et 11 jours)
Prédécesseur Kofi Asante Ofori-Atta
Successeur Jacob Hackenburg Griffiths-Randolph
Biographie
Nom de naissance Raphael Nii Amaa Ollennu
Date de naissance
Lieu de naissance Accra (Côte-de-l'Or)
Date de décès (à 80 ans)
Nationalité Ghanéen
Parti politique Indépendant
Enfants Amerley Ollennu Awua-Asamoa
Profession Avocat
Juge à la Cour suprême du Ghana

Nii Amaa Ollennu, né le à Accra (Côte-de-l'Or) et mort le , est un homme politique ghanéen. Il est président du Parlement du Ghana d' à , et président par intérim du Ghana en , en sa qualité de président de la commission présidentielle.

AvocatModifier

Nii Amaa Ollennu travaille comme avocat dans la colonie britannique de la Côte-de-l'Or à partir de 1940. Il devient juge et publie plusieurs livres sur des sujets juridiques. Son domaine d'expertise est le droit foncier. Il est également actif au sein de l'Alliance mondiale des églises réformées.

Parcours politiqueModifier

Nii Amaa Ollennu est brièvement président du Parti national démocratique (en) (NDP), un petit parti politique pendant la période d'indépendance de la colonie de la Côte-de-l'Or. Après que le premier parti ghanéen, l'United Gold Coast Convention (en) (UGCC), est devenu le Parti de la convention du peuple (CPP) à l'instigation de Kwame Nkrumah, une partie de ses membres rejoint le NDP pour former le Ghana Congress Party (en). Une lutte éclate alors pour la suprématie dans le nouveau parti entre Ollennu et Joseph Boakye Danquah, l'ancien président de l'UGCC.

Cette lutte pour le pouvoir prend fin grâce à Ollennu, qui se retire de la vie politique au profit de sa carrière juridique.

Chef de l’ÉtatModifier

Le , Ollennu succède au général Akwasi Afrifa en tant que président de la commission présidentielle, qui fonctionne comme un conseil présidentiel provisoire. Avec la passation de pouvoir au président élu Edward Akufo-Addo, son court mandat se termine le , et le gouvernement militaire qui existait depuis le coup d'État du prend fin.

FamilleModifier

Sa fille Amerley Ollennu Awua-Asamoa, née en 1956, est nommée ambassadrice au Danemark et ambassadrice non résidente en Suède, en Finlande et en Islande en 2017. Il a d'autres enfants issus de plusieurs mariages.

BibliographieModifier

  • (en) Nii Amaa Ollennu, Principles of Customary Land Law in Ghana, vol. 2, Londres, Sweet and Maxwell, coll. « Law in Africa », (OCLC 877770).
  • (en) J. Humphrey, N. A. Fiseer et Nii Amaa Ollennu, The Law of Testate and Intestate Succession in Ghana, vol. 16, Londres, Sweet and Maxwell, coll. « Law in Africa », .
  • (en) Nii Amaa Ollennu et Gordon R. Woodman, Ollennu's Principles of Customary Land Law in Ghana, Birmingham, CAL Press, , 2e éd. (ISBN 978-0-9510530-0-3).

Voir aussiModifier