Nicolas Colin

ingénieur et inspecteur des finances, et entrepreneur français

Nicolas Colin (né en 1977) est un entrepreneur et essayiste français.

Nicolas Colin
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Père
Jean-Marie Colin (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Enfance et étudesModifier

Fils d'une enseignante de musique et du compositeur et directeur d'école de musique Jean-Marie Colin, il naît le à Harfleur[1] puis mène une enfance tranquille au Havre, Palaiseau puis Nantes, où il pratique la basse[2].

Après être passé par une classe préparatoire à Nantes, il est diplômé de Télécom Bretagne avec une spécialisation en informatique[réf. souhaitée] (promotion 2000)[2], de l'Institut d'études politiques de Paris (promotion 2002)[3], et ancien élève de l'École nationale d'administration (promotion Simone-Veil, 2004-2006), dont il sort dans le corps de l'Inspection des finances[4].

Vie professionnelleModifier

En 2006, il fonde avec Cyril Piquemal Émergence(s), un groupe « assez proche de Ségolène Royal »[2].

Après avoir été rapporteur de la commission Zelnik, il se met en disponibilité de l'administration pour créer une jeune entreprise innovante, 1x1connect.

En 2012, il coécrit avec Henri Verdier L'Âge de la multitude, ouvrage consacré à l'économie numérique et à l'économie des plateformes[5],[6].

La même année, après son retour à l'Inspection des finances, lui est confié la rédaction d'un rapport sur la fiscalité de l'économie numérique, qu'il rédige avec Pierre Collin ; ce rapport introduit la notion de « travail gratuit » des internautes et propose de l'appréhender à travers une taxe sur le recueil de données personnelles qui soit incitative à la redistribution de ces données[7].

Courant 2013, il se met à nouveau en disponibilité de la fonction publique et fonde TheFamily avec Oussama Ammar et Alice Zagury[2].

Il est également administrateur de Radio France, chroniqueur à L'Obs[8] et au Monde, et enseignant à l'Institut d'études politiques de Paris.

Il a été membre du collège de la Commission nationale de l'informatique et des libertés, nommé par Claude Bartolone (Président de l'Assemblée nationale), de 2014 à 2016.

Vie privéeModifier

Il est l'époux de Laetitia Vitaud, spécialiste du futur du travail[réf. nécessaire], avec laquelle il a co-écrit un livre en 2016, Faut-il avoir peur du numérique ?.

OuvragesModifier

FilmographieModifier

RéférencesModifier

  1. « Colin Nicolas Yves », dans Fabien Cardoni, Nathalie Carré de Malberg et Michel Margairaz (dir.), Dictionnaire historique des inspecteurs des finances (1801-2009) : dictionnaire biographique et thématique, Paris, Comité pour l'histoire économique et financière de la France, coll. « Histoire économique et financière de la France », (ISBN 978-2-11-097521-8, lire en ligne).
  2. a b c et d Marie Namur, « Nicolas Colin, en bon pair de famille », sur liberation.fr, .
  3. « Nicolas Colin », sur sciences-po.asso.fr.
  4. « Nicolas Colin », sur lesbiographies.com.
  5. David Larousserie, « "L'Age de la multitude", de Nicolas Colin et Henri Verdier », sur lemonde.fr, .
  6. Vincent Giret, « Numérique : vite, une mise à jour de notre logiciel ! », sur lemonde.fr, .
  7. « Rapport sur la fiscalité du secteur numérique », Le portail des ministères économiques et financiers,‎ (lire en ligne, consulté le 26 février 2018)
  8. « Nicolas Colin », sur L'Obs (consulté le 15 mai 2018)

Liens externesModifier