Nerf glossopharyngien

Disposition des nerfs crâniens à leur émergence sur une vue inférieure de l'encéphale.

Le nerf glossopharyngien (IX) est le neuvième nerf crânien. Son rôle est mixte, moteur et sensitif. Il innerve plusieurs parties supérieures du corps :

  • Innervation motrice-somatique : mouvement de la gorge (oropharynx).
  • Innervation motrice viscérale : innervation parasympathique de la glande parotide.
  • Innervation sensitive viscérale : sensibilité de la glande parotide, du glomus et du sinus carotidiens, du pharynx et de l'oreille moyenne.
  • Innervation sensitive somatique : oreille externe.
  • Innervation sensorielle : gustation (V lingual et tiers postérieur de la face dorsale de la langue).

Anatomie du nerf glossopharyngienModifier

Noyaux centraux du nerf glossopharyngienModifier

Faisceaux cortico-nucléaires moteursModifier

Rapports du nerf glossopharyngienModifier

Examen du nerf glossopharyngienModifier

Éléments cliniquesModifier

Asymétrie voile du palais, piliers amygdaliens ; faire dire « ah »[réf. nécessaire]

Exploration électro-physiologiqueModifier

Pathologies du nerf glossopharyngienModifier

La névralgie affectant ce nerf, bien que relativement peu courante, est difficilement curable, avec une réussite chirurgicale assez limitée. Si elle devient chronique, cette névralgie tend à rendre la vie du patient difficilement supportable.

Lorsque le nerf glossopharyngien est lésé, il peut survenir une difficulté de déglutition étant donné que les muscles du pharynx sont atteints. Sur le plan des sensations, une lésion de ce nerf peut entraîner une altération de la perception du goût amer.

GalerieModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

BibliographieModifier

  • Moore, Keith L., Dalley, Arthur F II, Anatomie médicale, De Boeck, 2007.
  • Purves, Augstine, Fitzpartick & coll., Neurosciences, De Boeck, 2005.