Mygdonius

La Jaghjagh à Nusaybin.

Mygdonius est l'ancien nom d'une rivière de Turquie et Syrie, aussi appelée Saocoras[1] et aujourd'hui Jaghjagh.

Elle se jette dans le Khabur[2], ce qui en fait un sous-affluent de l'Euphrate.

Le nom de Saocoras lui fut donnée par Ptolémée, puis elle fut renommée Mygdonius sous les Séleucides, selon l'empereur Julien, qui affirme qu'elle inondait les champs voisins de la ville de Nisibe[3] (aujourd'hui Nusaybin).

Notes et référencesModifier

  1. Les routes anciennes en Haute-Djezireh, Référend Père Poidbard, sj C'est la route ancienne de Circesium (dernier poste du Limes romain de l'Euphrate) au coude de l'Aborras, confluent du Saocoras ou Mygdonius
  2. Eclaircissemens géographiques sur l'ancienne Gaule de Jean-Baptiste Bourguignon d'Anville, 1743 : Le Chaboras, & le Saocoras ou Mygdonius, qui valent la peine d'être cités parmi les rivières que ce fleuve reçoit, n'y tombent qu'au-dessous de Thapsacus.
  3. Encyclopédie méthodique: ou par ordre de matières, 1789