Movsun Sanani

Movsun Sanani (en azéri: Möhsün Sadıq oğlu Cəfərov (Sənani)),né le à Tbilissi, province de Tiflis et mort le 11 février 1981, Bakou) est un acteur azerbaïdjanais, artiste du peuple de la RSS d'Azerbaïdjan (1949).

Mohsun Sanani
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 80 ans)
BakouVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
II Alley of Honor (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Möhsün SənaniVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activités
Autres informations
Distinctions
Liste détaillée
Médaille pour le Mérite au Travail (en)
Ordre de l'Amitié des peuples
Médaille de Vétéran du Travail (en)
Ordre de l'Insigne d'honneur
Artiste émérite de la RSS d'Azerbaïdjan (en) ()
Artiste du peuple de la RSS d'Azerbaïdjan (d) ()
Ordre du Drapeau rouge du Travail ()Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Movsun Sanani est né en 1900 dans le quartier Sheytanbazar de Tbilissi dans une famille religieuse. L'environnement culturel de Tbilissi à cette époque, comme pour des centaines d'Azerbaïdjanais, a joué un rôle important dans son destin. Le petit Movsun, qui perd ses parents très tôt, grandit sous la garde de sa grand-mère qui l'envoie dans une madrassa. Cependant, Mohsen n'est pas en mesure de réaliser le souhait de sa grand-mère de le voir religieux. Après la mort de sa grand-mère, c'est sa tante qui le prend sous son aile. Dès son enfance Movsun Sanani est attaché au théâtre. Il voit les performances des acteurs locaux et étrangers venus en tournée à Tiflis[1].

Premier pas sur scèneModifier

En 1911, il monte lui-même sur scène. En 1912 Movsun rejoint le cercle des acteurs amateurs. Son premier directeur était Mirzakhan Kuliev, un comédien de la troupe «Acteurs Musulmans de Tiflis». Mustafa Mardanov, Mirza Ali Abbasov, Ibrahim Isfahanli ont également participé au théâtre. Pendant ces années, le père de l'ami de Movsun, «Oncle Vano», s'arrange pour qu'il travaille dans la flotte de tramway. Certaines représentations du théâtre, où Movsun joue également, ont lieu dans la boutique du père de l'acteur Mustafa Mardanov, Haji Gashim Mardanov.

Carrière théâtraleModifier

En 1915, Movsun Sanani, avec Mirzali Abbasov, Mirseifaddin Girmanshahli, Mirzakhan Kuliev, Mustafa Mardanov et d'autres, jouent dans la troupe de théâtre Tiflis. La même année, Movsun Sanani interprète le rôle du fils du personnage principal, le forgeron Kava, dans la production de "Kaveyi-akhangar", qui se passe avec la participation de Huseyn Arablinsky. Pendant ces années de pauvreté, Sanani a tout abandonné et ne s'est mis qu'au théâtre. Au cours de ces années, Movsun Sanani était le plus jeune dans la troupe du théâtre de Tiflis[2]. Après peu de temps, il s'est déjà vu confier des rôles plus importants, tels que le rôle de Heydar-bek, Suleiman-bek, Veli ("Arshin Mal Alan"), Kochi Asker ("Pas celle-ci, alors celle-là"), Rzakuli ( "Nadir Shah"), Cassio ("Othello"). Sanani joue au théâtre de Tiflis jusqu'en 1920. À partir de 1921, Sanani se produit sur la scène du théâtre de Bakou[3]. .

Activité cinématographiqueModifier

Movsun Sanani a aussi participé au tournage des films de production azerbaïdjanaise. Eldar dans "Paysants" de 1939 était son premier rôle dans un film sonore.Ses différents rôles dans une trentaine de films lui ont valu une véritable renommée. Parmi eux on peut citer "Bismillah", "Sabuhi", ""Pas celle-ci, alors celle-là", "Robe magique", "Arshin mal alan", "Koroglu", "Pierres noires" et d'autres[4].

Décoration et titresModifier

  • Artiste émérite de la RSS d'Azerbaïdjan (17/06/1943)
  • Artiste du peuple de la RSS d'Azerbaïdjan (21.07.1949)
  • Ordre de l'insigne d'honneur (09.06.1959)
  • Médaille "Vétéran du travail" (29/09/1976)
  • Ordre de la bannière rouge du travail (06/11/1980) [1]
  • Ordre d'amitié des peuples
  • Médaille de la vaillance du travail

RéférencesModifier

  1. (az) M. MÜKƏRRƏMOĞLU, « Aktyor taleyinin unudulmaz cizgiləri », sur anl.az (consulté le )
  2. (az) « Sənətkar ömrü », sur azerbaijan-news.az, (consulté le )
  3. (az) Tahir Abbaslı, « Oxuyaq, görək, kim?.. », sur http://medeniyyet.az/, (consulté le )
  4. (az) Xədicə QİYAS, « MÖHSÜN SƏNANİ - 120 », sur aki.az (consulté le )