Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Morfil.

Île à Morfil
Géographie
Pays Drapeau du Sénégal Sénégal
Localisation fleuve Sénégal
Coordonnées 16° 35′ 01″ N, 14° 35′ 02″ O
Superficie 1 250 km2
Administration
Autres informations

Géolocalisation sur la carte : Sénégal

(Voir situation sur carte : Sénégal)
Île à Morfil
Île à Morfil

Morfil (ou Île à Morfil) est la plus grande île du Sénégal. Elle est située dans le nord du pays, entre le fleuve Sénégal proprement dit et l'un de ses bras secondaires, le Doué.

Sommaire

HistoireModifier

 
L'Isle au Morfil sur une carte de 1728 illustrant la Nouvelle relation de l'Afrique occidentale de Jean-Baptiste Labat

Vers le XIe siècle, Morfil se trouvait au cœur du Tekrour, l'un des premiers États subsahariens musulmans. C'était donc un important centre de commerce transsaharien.

Par la suite l'île a fait partie de l'Empire du Ghana, puis de l'Empire du Mali, et elle a finalement été conquise par les Français.

Son nom signifie littéralement l'"île aux ivoires", car des éléphants y vivaient et y avaient peut-être leur cimetière. Ils ont disparu depuis les années 1960.

GéographieModifier

C'est une étroite langue de terre basse, longue de plus de 100 km. Elle est parfois marécageuse.

Les principales villes sont Podor, à l'extrémité ouest, et Saldé, à l'extrémité est.

ÉconomieModifier

On y trouve des champs de mil et des rizières.

Le tourisme s'y développe. Halwar, près de Guédé, est le village natal d'El Hadj Omar et on trouve à Podor et à Guédé des mosquées omariennes en banco, de style soudanais.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • (fr) Paul Adam, Notre Carthage, E. Fasquelle, 1922, 840 p.
  • (fr) Alioune Deme, Évolution climatique et processus de mise en place du peuplement de l’île à Morphil, Dakar, Université Cheikh Anta Diop, 1991, 86 p. + ann. (Mémoire de Maîtrise)
  • (fr) Luc Seguis, Note sur la propagation de la crue le long de l'Île à Morfil et sur les inondations 1986 et 1988, Dakar, ORSTOM, 1990, 16 p.

Liens externesModifier