Mona Baker

Mona Baker, née le au Caire[1],[2], est une traductrice et professeur de traduction égyptienne qui réside en Grande-Bretagne.

BiographieModifier

Elle a étudié à l'université américaine du Caire, où elle a obtenu son diplôme, et a ensuite étudié la linguistique appliquée à l'université de Birmingham.

Avec un doctorat de l'université de Manchester, dont elle occupe actuellement la chaire de traductologie (translation studies)[3]. Son domaine de recherche inclut la traduction dans le cadre des conflits, les militants communautaires, ainsi que les études de traductions fondées sur des corpus (corpus-based studies)[4].

Elle a fondé Saint Jerome Publishing et est directrice de la revue internationale The Translator.

Elle est vice-présidente de l'International Association of Translation and Intercultural Studies[5]. Elle est aussi membre honoraire de l'IAPTI[6].

ControversesModifier

Elle a déclenché une vive controverse en demandant la démission de deux professeurs israéliens (Miriam Shlesinger et Gideon Toury) de la revue dont elle est directrice, afin de soutenir le boycott d'Israël[7].

ŒuvresModifier

  • Critical Concepts: Translation Studies, Londres/New York, Routledge, 2009 (4 vol.)
  • Critical Readings in Translation Studies, Londres/New York, Routledge, 2009
  • In Other Words: A Coursebook on Translation, Londres/New York, Routledge, 1992
  • Routledge Encyclopedia of Translation Studies, Londres/New York, Routledge, 2008 (avec Gabriela Saldanha)

RéférencesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier