Mohammed Al Ladiqi

théoricien de la musique orientale dans le 15e siècle

Mohammed Al Ladiqi[n 1] est l’un des grands maîtres arabe qui a poussé l’art musical arabe et surtout l’art de l’oud (luth arabe). Il est mort en 1494.

Mohammed Al Ladiqi
Biographie
Naissance
Décès
Activité

Théoricien né à Lattaquié en Syrie, il est l’auteur d’un traité qu’il a dédié à Bajazed II. Il a dominé la scène musicale orientale de son temps[2]. Son influence s’étendait jusqu’en Anatolie.

ŒuvreModifier

  • Risâla al-fathiyya fi’l-al-müsïqï[3] (ar-Risalah al-Fathia[1], traité)

BibliographieModifier

  • François Michel, Encyclopédie de la musique, éd. Fasquelle, 1958, [présentation en ligne], « Al Ladiqi Mohammed », p. 252 ;

Notes et référencesModifier

Références
  1. a et b Bernard Carra de Vaux, Les penseurs de l’Islam: La scolastique, la théologie et la mystique, vol 4 (la musique), éd. de 1984, [présentation en ligne], p. 380 ;
  2. Işık Tabar Gençer, Ferruh Gençer, 20. yıl Pan'a armağan, vol 122 de Pan Yayıncılık, éd. Pan Yayıncılık, 2006, [présentation en ligne], p. 193 ;
  3. Amnon Shiloah, Music in the World of Islam : a Socio-Cultural Study, Wayne State University Press, 2001, [présentation en ligne], p. 198 ;
Notes
  1. Dans l’Empire ottoman : Ladikli Mehmet Çelebi ou Lâdikli Mehmed Çelebi ; autres graphies : Muhammed b. Abdulhamid al-Ladiqi (littérature anglo-saxonne), Abdul-Hamid al-Ladiqi (chez l’orientaliste Carra de Vaux[1]).