Mistral (logiciel)

logiciel

Mistral est le nom d'un système de recherche d'information conçu et réalisé par la Compagnie internationale pour l'informatique (CII) dans les années 1970.

Il atteint assez rapidement un niveau de notoriété internationale comme le rappelle un rapport du CSTI[1].

« Déjà au cours des années 70 et jusqu’à la fin des années 80, le logiciel Mistral de la société CII/Bull était un leader mondial en matière de recherche documentaire. »

Aspects historiques modifier

La première version date de 1970 pour répondre aux besoins du CNEXO (devenu IFREMER)[2]. Cette version était encore rudimentaire et adaptée à une époque où l'espace disque était très couteux. Elle utilisait donc des bandes magnétiques et seuls les traitements séquentiels étaient autorisés.

Par la suite, la CII considérait Mistral comme un produit phare pour les gammes Iris 80 et Iris 50 et entretenait une solide équipe de développement. Elle put produire une série de versions qui apportaient des améliorations importantes, par exemple :

  • passage des bandes au disque magnétique,
  • introduction de thésaurus,
  • indexation de champs en texte libre,
  • mode interactif, d'abord en mode transactionnel puis en temps partagé.

En 1978, cette solution fut retenue pour la création d'un "centre serveur national", Télésystèmes Questel.

Paradoxalement ce succès entraîna la fin progressive de la vie de Mistral. En effet, une partie de l'équipe initiale rejoignit cette nouvelle société. D'un autre côté, avec les tribulations de la société CII, le soutien fut plus réduit. Enfin, l'appropriation de ce logiciel par un centre documentaire paraissait complexe et des produits moins performants mais plus faciles d'accès, et notamment Texto se multiplièrent.

Caractéristiques techniques modifier

Bibliographie modifier

Mistral gère des notices bibliographiques qui sont stockées dans des fichiers qualifié de bibliographiques. La structure des notices est classique : un ensemble de champs qui peuvent être de trois types :

  • référence — obligatoire et unique, il contient une clé permettant de désigner la notice de façon unique ;
  • monovalué — champ dont le contenu est réduit à une seule valeur (exemple le titre) ;
  • multivalué — champ dont le contenu est constitué par une liste de valeurs séparées par un séparateur (paramétrable), par exemple un champ auteur.

Fichiers inverses modifier

Mistral fonctionnait naturellement avec des fichiers inverses qui étaient implantés avec un socle de type séquentiel indexé. Leur paramétrage offrait un peu de souplesse en permettant par exemple de regrouper plusieurs champs dans un même index. Le progiciel disposait d'un ensemble d'outils de gestion ou de réorganisations de ces fichiers.

Thésaurus modifier

Paramétrage modifier

Voir aussi modifier

Notes et références modifier

  1. Rapport du 23 octobre 2006 pour une initiative dans l'Internet en faveur du développement de l'économie de la connaissance [1]
  2. Alexandre Serres. HISTOIRE DES OUTILS ET RESEAUX D'INFORMATION : de Paul Otlet à Internet[2] partie chronologie 1970-1979 [3]