Mira Aroyo

Mira Aroyo
Description de cette image, également commentée ci-après
Mira Aroyo à l'Ottawa Bluesfest en 2008
Informations générales
Naissance
Sofia, Bulgarie
Activité principale Musicienne, chanteuse, compositrice, DJ
Genre musical Musique électronique, synthpop
Instruments Synthétiseurs, voix
Années actives 1999 - aujourd'hui

Mira Aroyo, née le à Sofia en Bulgarie, est une musicienne bulgare, membre du groupe britannique de musique électronique Ladytron dont elle est l'une des claviéristes, chanteuses et compositrices. Elle chante en anglais et en bulgare.

Avant de se consacrer à la musique, Mira Aroyo était doctorante en génétique à l'université d'Oxford.

BiographieModifier

Née à Sofia en Bulgarie en 1977 dans une famille juive, Mira Aroyo quitte son pays natal à 10 ans quand ses parents émigrent en Israël[1]. Elle s'établit plus tard en Angleterre où elle poursuit des études scientifiques. Après un cycle undergraduate, elle devient doctorante (PhD) en génétique à l'université d'Oxford[2].

En 1999 elle rencontre à Liverpool par l’intermédiaire d'un ami commun les musiciens Daniel Hunt (en), Reuben Wu (en) et la chanteuse Helen Marnie[3]. Partageant les mêmes goûts musicaux, les quatre amis forment le groupe Ladytron.

Préférant se consacrer pleinement à la musique, Mira Aroyo abandonne son doctorat[4].

Parallèlement à Ladytron, Mira Aroyo a travaillé avec le groupe The Projects sur les albums Words of Love Broadcast in Code en 2009 et Elektrichka's Favourite Party Record en 2014. Elle a aussi collaboré avec John Foxx and The Maths en chantant sur le titre Watching a Building on Fire présent sur l'album Interplay en 2012[5]. Elle est également DJ[6].

Depuis 2011 elle réalise et produit des documentaires sur l'art et la musique ou les sciences[7].

Vie privéeModifier

Mira Aroyo est mariée au conservateur de photographies Harry Hardie depuis et a donné naissance en à une fille prénommée Noa[8],[9].

Elle est pesco-végétarienne et défend la cause animale[10],[11].

DiscographieModifier

avec Ladytron
avec The Projects
  • 2009 - Words of Love Broadcast in Code
  • 2014 - Elektrichka's Favourite Party Record

Notes et référencesModifier