Ouvrir le menu principal

Mike Roy

page d'homonymie d'un projet Wikimédia
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Roy.
Mike Roy
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activité

Mike Roy né en 1921 et mort le à Springfield[1] dans l'État de Virginie, est un auteur de comics canadien.

Sommaire

BiographieModifier

Joseph Michel Roy né en 1921 au Québec. Il suit des études d'art à la High School of Industrial Art puis à l'Institut Pratt de New York. À partir des années 1940, il travaille pour des éditeurs américains de comics et prend le pseudonyme de Mike Roy. Il commence par être l'assistant de Bill Everett sur sa série Submariner publiée par Atlas Comics. Il est ensuite engagé par le studio Funny Inc. qui produit des comics pour plusieurs éditeurs. C'est ainsi que son nom se retrouve sur des récits publiés par Holyoke Publishing, MLJ, DC Comics, etc. Par la suite il travaille pour Lev Gleason Publications. De 1948 à 1951, il dessine la planche dominicale du Saint publiée dans le New York Herald Tribune Au début des années 1950, il se spécialise un temps dans les romance comics puis est engagé par la Western Publishing dont les comics sont publiés par Dell Comics[2] puis par Gold Key Comics, filiale de la Western. Là il dessine, entre autres, les aventures de Daniel Boone[3]. Dans le même temps il dessine les comic strips Ken Weston et Nero Wolfe. À partir des années 1960, il produit plusieurs strips : Akwas et Indian Lore and Crafts sont publiés le dimanche alors que Hoss Laffs est quotidien. Il s'oriente plus tard vers le comics éducatif pour Custom Comic Services. Sa dernière œuvre publiée est Screaming Eagle édité par Discovery Comics. Il meurt en 1996[2].

RéférencesModifier

  1. « CARTOONIST MIKE ROY, 75, DIES », sur Washington Post (consulté le 30 avril 2016)
  2. a et b (en) Lambiek comic shop and studio in Amsterdam, The Netherlands, « Comic creator: Mike Roy », sur lambiek.net, (consulté le 26 avril 2016)
  3. (en) Boyd Magers, « Daniel Boone », sur www.westernclippings.com (consulté le 20 avril 2016)

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier