Ouvrir le menu principal

Michel Maurice Armand Warlop, surnommé Michou (Douai, Bagnères-de-Luchon, ), est un violoniste classique et de jazz français des années 1930 et 1940. Il a joué avec les plus grands noms de l'époque dont Django Reinhardt, Stéphane Grappelli, Alix Combelle et nombre de musiciens américains, ainsi que dans l'orchestre de Raymond Legrand. Il a joué aussi avec les chanteurs et chanteuses populaires des années 1930 et 1940 comme Léo Marjane, Danielle Darrieux, Jean Sablon, Edith Piaf, André Claveau, Lucienne Delyle, Georges Guetary, Irène de Trébert, Lucienne Boyer, Josette Daydé, Tino Rossi, Josephine Baker et bien d'autres.

Ses plus grands succès sont Christmas Swing, Taj Mahal, Crazy Strings, Magic Strings, Retour, Kermesse, Tempête sur les Cordes, Modernistic et son Swing Concerto[1]. Il dirigeait son propre orchestre, un sideman et leader de son septuor à cordes (1941-1943), un groupe révolutionnaire, une des premières fusions entre la musique classique et le jazz.

Sommaire

BiographieModifier

Né d'un père pâtissier et d'une mère professeur de piano, il étudie aux conservatoires de Douai (où il fut élève de Victor Gallois dès l'âge de 6 ans) et Lille, puis au Conservatoire Supérieur de Musique à Paris. Élève de Jules Boucherit, il obtint son premier prix, premier nommé, en 1928. De formation classique au départ, il était promis à un grand avenir dans cette musique. Il s'intéresse très vite au jazz et fait ses premiers enregistrements dans l'orchestre de Grégor et ses Grégoriens en 1930. Son père était propriétaire de la Pâtisserie Warlop, 160 rue de la Mairie à Douai. Elle existe toujours (Pâtisserie Cucci). Michel Warlop s'est marié à Fernande (dite 'Nandette') Richard dont il a divorcé. Ils n'eurent pas d'enfants. Il était fils unique et n'a pas de descendants.

Il décède prématurément de la tuberculose en 1947 à l'âge de 36 ans. Michel Warlop est inhumé à Luchon, aux côtés d'André Simon (violoncelliste).

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Swing concerto Warlop, Michel (1911-1947) », sur Bibliothèques spécialisées de la Ville de Paris (consulté le 27 décembre 2017)

Liens externes et sourcesModifier