Multimedia Messaging Service

(Redirigé depuis Message multimédia)

Le MMS (de l'anglais Multimedia Messaging Service), « service de messagerie multimédia », est un système d'émission et de réception de messages multimédias pour la téléphonie mobile.

Un MMS sur un téléphone portable.

Il étend les capacités des SMS, qui sont limités à 160 caractères, et permet notamment de transmettre des photos, des enregistrements audio ainsi que de la vidéo. L'arrivée des MMS sur le marché français de la téléphonie a eu lieu en 2002.

Description techniqueModifier

Un message MMS est constitué par l'émetteur de façon similaire à un courrier électronique avec pièces jointes (MIME). Un MMS est composé de texte et d'un ou plusieurs fichiers binaires joints (optionnels) qui peuvent être encapsulés aux formats MIME et/ou SMIL[réf. nécessaire].

Le message est alors envoyé en mode différé à un serveur de l'opérateur, appelé plateforme MMSC. La plateforme détermine si le destinataire est équipé d'un terminal permettant de recevoir des MMS. Si c'est le cas, le message est placé de façon temporaire sur un serveur HTTP. Puis le MMSC envoie un SMS de notification au destinataire, contenant l'URL qui permet d'accéder au MMS. Le terminal du récepteur peut enfin accéder au MMS via son client WAP ou via les protocoles « data » (mode paquet) des réseaux mobiles 3G et 4G.

Si le terminal du destinataire n'est pas compatible MMS, le message est en général consultable sur le web, l'adresse URL étant indiquée dans un SMS envoyé au destinataire.

Le mécanisme de stockage dans le MMSC est indifférent au mode de communication utilisé : GSM (en commutation de circuit CSD ou en mode paquet GPRS, ce dernier mode étant plus rapide), EDGE, la 3G (UMTS) / 3G+ (HSUPA pour l'émission, HSDPA pour la réception) ou le LTE.

Le poids maximum d'un MMS est limité et varie suivant les opérateurs. En France, les opérateurs permettent d'envoyer des MMS d'une taille jusqu'à 600 Ko [réf. nécessaire].

CommercialisationModifier

En France, le MMS commence à être commercialisé en 2002 [1]. Il est accompagné, de déclarations très enthousiastes sur son potentiel en Suisse [2] et en Allemagne [3].

En France, le démarrage est en réalité relativement timide ; le Baromètre ARCEP-CREDOC note en, 2004, que :

« Si l'envoi de SMS+ semble en panne, les MMS semblent mieux se porter. Ces messages contenant des images ou de la musique gagnent du terrain : en 2003, 8 % des possesseurs de téléphone mobile avaient  déjà  envoyé  un  MMS ;  en  2004,  11 %  sont  dans  ce  cas.  La  progression  n'est  pas spectaculaire, mais elle témoigne d'un certain dynamisme. »[4]

Usage dans le marketingModifier

Après l'expérience positive du SMS, les départements marketing des entreprises ont développé et exploité des nouvelles possibilités avec le MMS.

Des campagnes de communication via MMS ont été lancées en 2006 par Gruyère Switzerland et Peugeot[5].

Les Chemins de fer fédéraux suisses ont lancé en 2007, un service de billetterie Service MobileTicket des Chemins de fer fédéraux suisses où l'utilisateur après inscription sur internet et paiement, reçoit son billet de train par MMS et doit présenter son téléphone portable au contrôleur du train[6].

En outre, des systèmes de gestion de contenu (CMS) connectent le monde mobile du MMS et proposent diverses applications destinées aux entreprises.

ChiffresModifier

Notes et référencesModifier

  1. Par Philippe Leroy | Vendredi 06 Septembre 2002, « Bouygues Telecom facture à la seconde et inaugure le MMS », sur ZDNet France (consulté le )
  2. « L'industrie parie sur le succès du MMS, version multimédia du message court », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le )
  3. Ariane Beky, « Vodafone Allemagne et T-Mobile croient au succès du MMS », sur Clubic.com, (consulté le )
  4. « La diffusion des technologies de l'information et de la communication dans la société française : le baromètre 2004 », sur Arcep (consulté le )
  5. Concours MMS | gagne la nouvelle Peugeot 107 pendant 1 année
  6. CFF: Billets - MobileTicket

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier