Mehdi Huseyn

Targui42 jeune artiste Touareg Nigérien , il est né le 27 Juillet 2003 à Abalak département de la région de Tahoua
Mekhti Goussein
Mehdi Huseyn.jpg
Fonction
Parlementaire du Soviet suprême de l'Union soviétique
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
İkinci Şıxlı (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 55 ans)
BakouVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Mehdi HüseynVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Mehdi Əli oğlu HüseynovVoir et modifier les données sur Wikidata
Pseudonyme
Mehdi HüseynVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Gazakh Teachers' Seminary (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Père
Ali afandi Huseynov (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Parti politique
Membre de
Genres artistiques
Roman, récit (en), nouvelle, pièce de théâtre, critique (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions

Mehdi Huseyn (en azéri : Mehdi Əli oğlu Hüseynov, né le 22 mars 1909 dans le village Chikhly de la région de Gazakh et mort le 10 mars 1965) est un écrivain, dramaturge, critique, personnalité publique, écrivain du peuple d'Azerbaïdjan (1964), lauréat du Prix d'État de l'URSS (1950).

Parcours professionnelModifier

Mehdi Huseyn est diplômé en histoire à la Faculté pédagogique de l'Université d'État d'Azerbaïdjan (1929). Puis il suit des cours académiques de scénaristes à l'Institut national de la cinématographie de Moscou (1938). Il est secrétaire exécutif de la Société des écrivains prolétariens d'Azerbaïdjan, secrétaire exécutif du Comité d'organisation de l'Union des écrivains soviétiques d'Azerbaïdjan (1930-1934), premier secrétaire de l'Union des écrivains d'Azerbaïdjan, secrétaire de l'Union des écrivains de l'URSS (1958-1965)[1].

Travail de reporterModifier

Il commence sa carrière comme reporter. Son premier article critique (Futurisme en nous) est publié en 1926, et son article La tondaille est publié en 1927.

ŒuvreModifier

Le recueil de nouvelles Eaux de printemps (1930) et Haver (1930) reflètent des épisodes typiques de la lutte pour une nouvelle vie dans un village azerbaïdjanais. Dans les romans Tunnel (1927), Vendetta(1928), Rancune (1935), Inondation (1933-1936) il crée des personnages distingués par des caractéristiques individuelles. Le courage et l'héroïsme du peuple sont glorifiés dans les œuvres historiques comme

  • Matin (1953),
  • Tarlan (1940),
  • Fleurs de la patrie (1942),
  • Moscou (1942),
  • Cœur (1945),
  • Cri (1945).

Ses romans sur la vie des travailleurs-pétroliers sont remarquables en termes d'intervention audacieuse dans les problèmes sociaux, moraux et éthiques:

  • Absheron (1949),
  • Pierres noires (1957-1959)
  • Les fleuves souterraines se jettent dans la mer (1965)[2].

Mehdi Hussein est également connu comme dramaturge. Il commence sa carrière dramatique avec la pièce Gloire (1939). Les drames historiques Nizami (1942) et Djavanshir (1957) reflètent le patriotisme et les traditions héroïques du peuple azerbaïdjanais. Il écrit des pièces Flame (1961), Langueur (1944, avec Ilyas Efendiyev), Shamil (1940-1941) et Frères (1948), ainsi que des mémoires, des notes de voyage (Un mois et un jour, 1963). Mehdi Hussein a des ouvrages dans les domaines de la critique et du journalisme. Ses œuvres ont été traduites dans plusieurs langues étrangères[3].

RéférencesModifier

  1. (az) « Mehdi Hüseyn », sur portal.azertag.az, (consulté le ).
  2. (az) Flora Xəlilzadə, « Azadlığı və azad sözü sevən Mehdi Hüseyn », sur 27 Oktyabr 2016 (consulté le ).
  3. (az) « Mehdi Hüseyn », sur http://azteatr.musigi-dunya.az/ (consulté le )