Ouvrir le menu principal
Maurycy Mochnacki
Maurycy Mochnacki.JPG
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Boianets' (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 31 ans)
AuxerreVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activités
Autres informations
Instrument
Distinction
signature de Maurice Mochnacki
signature

Maurice Mochnacki (en polonais : Maurycy Mochnacki), né le à Bojaniec (pl) (Ukraine), mort le à Auxerre (France), est un patriote polonais, qui prit part à l'insurrection de novembre 1830, et fut contraint à l'exil en France.

BiographieModifier

Fils de Bazile, avocat, propriétaire foncier et ancien insurgé de Kosciuszko en 1794 et Catherine Pougowska[1], Maurice apprend la littérature classique et contemporaine, l'histoire et les langues étrangères dont le français. En 1815, la famille déménage à Lviv, où il joue du piano et du violon. En 1819, la famille s’installe dans la ville de Czersk près de Varsovie. Durant ses études, il est expulsé de l'université pour s'être battu avec un agent de la police russe, et plus tard, condamné à 14 jours de travaux forcés dans le parc du Belvédère. En 1823, il est arrêté et emprisonné dans le couvent des Carmélites pour appartenance à une organisation secrète appelée Union des Frères Polonais Libres. Devenu libre, Mochnacki centre ses activités sur l'art et la politique. Dans la maison familiale de Varsovie, il a côtoyé des patriotes, écrivains et musiciens polonais, tels que Frédéric Chopin ou Maria Szymanowska.

C'est à cette époque qu'il commence à rédiger un essai intitulé Sur l'esprit et les sources de la poésie en Pologne. Il souhaite trouver une version polonaise du romantisme, enracinée dans la tradition, l'histoire et l'esprit national. Il participe de fait à la naissance de la critique littéraire moderne en Pologne et pense que la littérature, tout en tenant un rôle majeur dans la société, peut jouer un rôle dans la création d'un nouveau pays… Mochnacki travaille pour plusieurs magazines pour lesquels il écrit des articles ardemment patriotiques, et en 1827, il accède au poste de rédacteur en chef au Kurier Polski. En janvier 1831, il publie un journal : La Nouvelle Pologne dans lequel il prône une dictature révolutionnaire. Dès le début des hostilités, il s'engage comme simple soldat, et prend part à plusieurs batailles comme celle de Grochów où il sera blessé, ou celle d'Ostrołęka, où il sera décoré.

Après l'échec de l'insurrection, il s'exile en France comme beaucoup de compatriotes et arrive à Paris en novembre 1831. Il entreprend l'écriture en plusieurs tomes de l'Insurrection polonaise de 1830/31. En octobre 1834, il est à Auxerre pour raison de santé (il désire mieux se soigner à l'air des montagnes) et pour raisons financières (il souhaite imprimer son livre à moindre coût).

Il meurt à l'âge de 31 ans, à Auxerre. Lors de ses obsèques, Antoni Walewski fit un discours émouvant.

DiversModifier

  • Jan Lechoń publie un poème dont le héros est Mochnacki.

Notes et référencesModifier

  1. Selon les renseignements mentionnés sur l'acte de décès de l'état civil de 1834, à Auxerre, acte n°303

Liens externesModifier