Maud Stevens Wagner

artiste de cirque et tatoueuse

Maud Stevens Wagner est une artiste de cirque et tatoueuse américaine, née en et morte le . Elle est considérée comme étant la première femme tatoueuse des États-Unis.

Maud Wagner
Image dans Infobox.
Maud Wagner vers 1907.
Naissance
Décès
Nom de naissance
Maud Stevens
Nationalité
Activités
Tatoueuse, trapéziste, contorsionnisteVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
David Van Buran Stevens (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

BiographieModifier

Maud Stevens est née en février 1877 dans le comté de Lyon[1]. En 1904, elle travaille comme contorsionniste et trapéziste et rencontre son mari Gus Wagner à l'Exposition universelle de 1904 de Saint-Louis[2]. Gus Wagner est tatoueur et se produit également comme homme-tatoué dans un spectacle itinérant. Tombé sous le charme de Maud, il lui propose de le suivre en tournée. Elle accepte de partir avec lui mais à la condition qu'il la tatoue et qu'il lui enseigne l'art du tatouage. En 1907, ils se marient et partent en tournée. Ils se produisent dans divers spectacles aux États-Unis[3]. En parallèle des spectacles, ils travaillent comme tatoueurs. Leur œuvre est emblématique des motifs traditionnels de cette époque. Maud tatoue aux côtés de Gus pendant des années. Leur fille Lotteva apprend elle aussi l'art du tatouage[4]. Devant la réticence de certains clients qui craignent d'être tatoués par une femme, ils inscrivent un simple « M. Stevens Wagner » sur leurs prospectus publicitaires[5]. Maud meurt le à Lawton (Oklahoma).

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Gus Wagner », sur St. Louis Old School Tattoo Expo (consulté le )
  2. (en) « Foremothers of the Tattoo Trade: Legendary Female Tattooers » (consulté le )
  3. Sébastien Galliot, Pascal Bagot et Anne & Julien, Tatoueurs, tatoués, Actes Sud, 303 p. (ISBN 978-2-330-02148-1, OCLC 878520410), p. 59
  4. Clhoé Thibaud, « Maud Wagner, la tatoueuse circassienne », Causette, hors série n°12,‎ , p. 77 (ISSN 2100-9791, lire en ligne)
  5. (en) Amelia Klem Osterud, The tattooed lady : a history, Golden, Speck Press, , 154 p. (ISBN 978-1-933108-26-1), p. 26

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • (en) Madame Chinchilla, Electric tattooing by women 1900-2003 : an extraordinary "first time" documentation of women tattoo artists, Fort Bragg, Isadore Press, , 159 p. (ISBN 978-0-9602600-6-5, OCLC 54101312)

Articles connexesModifier