Ouvrir le menu principal

En France, Maths sup ou Mathématiques supérieures est le nom d'une ancienne filière de classe préparatoire (CPGE) disparue après la réforme de l'enseignement de 1997. Ce terme n'est cependant plus employé dans aucun document officiel, mais le nom reste très présent dans le vocabulaire courant.

Elle permet l'accès aux classes de seconde année des filières correspondantes, anciennement appelées Maths Spé, c'est pourquoi, en argot scolaire, cette année est surnommée année d'hypotaupe (et les étudiants sont appelés des taupins), l'année suivante étant l'année de taupe[1].

Actuellement, les différentes filières de « Maths sup » sont :

  • MPSI : Mathématiques, Physique et Sciences de l'Ingénieur ;
  • PCSI : Physique, Chimie et Sciences de l'Ingénieur :
    • PCSI-PC : Physique, Chimie et Sciences de l'Ingénieur option Chimie (option à la fin du premier semestre de Sup),
    • PCSI-SI : Physique, Chimie et Sciences de l'Ingénieur option Sciences de l'Ingénieur (option à la fin du premier semestre de Sup) ;
  • PTSI : Physique, Technologie et Sciences de l'Ingénieur (correspondant à l'ancienne dénomination de Maths sup techno) ;
  • BCPST : Biologie, Chimie, Physique et Sciences de la Terre - correspondant à l'ancienne dénomination de Maths sup bio ;
  • TSI (qui eurent la dénomination de « Maths Sup TA » jusqu'en 1995, parfois également nommées "Maths Sup Techno") ;
  • TPC (anciennes Maths Sup TB*).

Notes et référencesModifier

  1. Des précisions sur ces étymologies pourront être trouvées dans cet article de la Hulotte.