Match de football FCG Bordeaux – AC Milan (1996)

Bordeaux - AC Milan
Image illustrative de l’article Match de football FCG Bordeaux – AC Milan (1996)
Contexte
Compétition Coupe UEFA 1995-1996
Date
Stade Parc Lescure
Lieu Bordeaux, France
Affluence 35 000 spectateurs
Résultat
Girondins de Bordeaux 3 - 0 AC Milan
Mi-temps (1 - 0) 0
Acteurs majeurs
Buteur(s) Bordeaux
But inscrit après 14 minutes 14e Tholot
But inscrit après 64 minutes 64e But inscrit après 70 minutes 70e Dugarry
Homme du match Christophe Dugarry
Arbitrage Ahmet Çakar

Le 19 mars 1996, devant 35 000 spectateurs au Parc Lescure, les Girondins de Bordeaux reçoivent le Milan AC en quarts de finale retour de la Coupe UEFA.

Avant matchModifier

La saison commence tôt pour les Girondins avec la coupe Intertoto, qu'ils débutent le 1er juillet. Bordeaux franchit un par un tous les paliers de l'Intertoto puis de la coupe UEFA. Les Milanais, s'étant imposés chez eux sur la pelouse du Stadio San Siro lors du match aller sur le score de 2 à 0 (grâce aux réalisations d'Eranio et Roberto Baggio), sont largement favoris pour la qualification en demi-finale à la veille du match retour.

De plus, au niveau national, les Girondins ne sont pas au mieux : en championnat, alors 14e et stagnant dans les bas-fonds du classement, ils vont essentiellement passer leur saison à batailler pour assurer leur maintien au sein de l'élite. De plus, ils se sont fait sortir honteusement au stade des 16e de finale de la Coupe de France par le Sporting Toulon Var, alors en National. Cette élimination a scellé le sort de l’entraîneur Slavoljub Muslin, remplacé dès le lendemain du match par Gernot Rohr[1].

MatchModifier

Feuille de matchModifier

Girondins de Bordeaux   3 – 0   AC Milan Stade Chaban-Delmas, Bordeaux
20:45 CET
(  Lizarazu) Tholot   14e
(  Zidane) Dugarry   64e
(  Zidane) Dugarry   70e
(1 – 0) Spectateurs : 32 500
Arbitrage :   Ahmet Çakar
Dugarry   Rapport   Costacurta
  Maldini
  Di Canio

Titulaires :
1   Gaëtan Huard  
2   Geoffray Toyes
3   Bixente Lizarazu  
4   Jakob Friis-Hansen
5   Jean-Luc Dogon
6   Philippe Lucas
7   Zinédine Zidane
8   Daniel Dutuel   62e
9   Didier Tholot   86e
10   Richard Witschge
11   Christophe Dugarry

Remplaçants :
13   Joachim Fernandez   86e 
14   François Grenet   62e 
15   Anthony Bancarel
16   Lionel Perez  

Entraîneur :
  Gernot Rohr
Titulaires :
12   Mario Ielpo  
2   Christian Panucci
3   Paolo Maldini
31   Patrick Vieira   71e
29   Alessandro Costacurta
6   Franco Baresi
24   Stefano Eranio   24e
8   Marcel Desailly
9   George Weah
18   Roberto Baggio   46e
11   Roberto Donadoni  

Remplaçants :
4   Demetrio Albertini   24e 
7   Paolo Di Canio   46e 
16   Tomas Locatelli   71e 
21   Mauro Tassotti
  Massimo Ambrosini

Entraîneur :
  Fabio Capello

Déroulement du matchModifier

L’ambiance lors de la rencontre est électrique, le public poussant ses joueurs, qui n’ont rien à perdre. À la quatorzième minute, à la suite d'une transversale de Richard Witschge, Bixente Lizarazu, capitaine des Girondins récupère le ballon, efface Alessandro Costacurta pour offrir le premier but à Didier Tholot seul au deuxième poteau. Bordeaux mène (1-0). La seconde mi-temps commence sur le même rythme que la fin de la première avec une domination bordelaise. À la 64e minute, à la suite d'une faute sur le côté gauche du but milanais, un coup franc est donné pour les Girondins. Zinédine Zidane le tire rentrant mais le dos de l'arbitre, Monsieur Ahmet Çakar renvoie le ballon au second poteau. Christophe Dugarry reprend la balle pour le deux à zéro. Six minutes plus tard, Zinédine Zidane remonte le ballon et offre un caviar en deux temps à Dugarry qui attend que le ballon le dépasse pour inscrire le troisième but des Girondins d’une frappe soudaine. C'est le but de la qualification et de la victoire bordelaise. Le stade du Parc Lescure est alors en fusion.

Malgré des tentatives de George Weah, dont une frappe en fin du match à la suite d’une mésentente de la défense bordelaise, Milan s’incline lourdement. Il ne semblait rien pouvoir arriver à Bordeaux. Ce jour-là, l'AC Milan a essuyé sa première défaite européenne par trois buts d'écart depuis 1978 lors d'un match les opposant à Manchester City[2],[3].

Après matchModifier

Deux mois plus tard, après avoir effacé le SK Slavia Prague en demi-finale, les Girondins s'inclinent en finale contre le Bayern Munich. À cette époque, la finale se jouait lors de deux confrontations. Lors du premier rendez-vous, Bordeaux s’était incliné à l'Olympiastadion (2-0)Thomas Helmer et Mehmet Scholl marquaient pour l'équipe de Franz Beckenbauer. Les absences de Christophe Dugarry et Zinédine Zidane à l’aller ont été un handicap certain pour les Aquitains. Il n’y aura pas de surprise lors de du match retour, les Allemands prenant le dessus (3-1) lors d'une rencontre marquée notamment par une violente semelle du bulgare Emil Kostadinov en première période sur le capitaine bordelais Bixente Lizarazu, rendant indisponible ce dernier pour le reste de la rencontre[1].

AnnexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. a et b « 1995/1996 : La saison des paradoxes », sur www.girondins.com (consulté le ).
  2. « Rétro 1996, Bordeaux 3-0 Milan AC – L’exploit des Girondins », sur aworldoffootball.com, (consulté le )
  3. « Bordeaux - Milan (3-0) : c'était il y a 18 ans ! », sur www.sudouest.fr, (consulté le ).