Martin Wickramasinghe

écrivain sri-lankais

Martin Wickramasinghe, né à Koggala (district de Galle) le et mort à Bandarawela le , est un écrivain srilankais, auteur de romans, de nouvelles et d'essais, consacrés notamment à la langue et la culture cingalaise et au bouddhisme, ainsi que d'articles de presse[1]. Ses œuvres ont été traduites dans de nombreuses langues, plusieurs ont été portées à l'écran par Lester James Peries. Le musée d'arts et traditions populaires de Koggala porte son nom[2].

Martin Wickramasinghe
Image dans Infobox.
Martin Wickramasinghe
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 86 ans)
ColomboVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Religion
Distinction

Sélection d'œuvres en langue françaiseModifier

  • Viragaya ou le non-attachement (traduit par Bhikkhu Mandawala Pannawansa), L'Harmattan, Paris, 1995, 203 p. (ISBN 2-7384-3486-X)

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • (en) Wimal Dissanayake, Sinhala novel and the public sphere : three illustrative moments, Visidunu Prakashakayo, Boralesgamuwa, 2009, 215 p. (ISBN 9789551741143) (aborde principalement les romans de Piyadāsa Sirisēna, Guṇadāsa Amarasēkara et Martin Wickramasinghe)
  • (en) Dhanapāla Guṇasēkara, Martin Wickramasinghe : a bibliography, Mārṭin Vikramasiṃha Bhārakāra Maṇḍalaya, Nāvala, 1979, 176 p.
  • (en) Martin Wickramasinghe, the sage of Koggala : essays on the life and work of Martin Wickramasinghe published on his eighty fifth birthday anniversary, Tisara Prakasakayo, Dehiwala, 1975, 311 p.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier