Marcus Fulvius Flaccus (consul en -264)

Marcus Fulvius Flaccus est un homme politique romain du IIIe siècle av. J.-C., père de Quintus Fulvius Flaccus consul en 237 av. J.-C.. Membre de la gens plébéienne Fulvia, il est le fondateur de la branche portant le cognomen Flaccus.

Marcus Fulvius Flaccus
Fonctions
consul
Biographie
Naissance
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Rome
Décès
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
M. Fulvius Q.f.M.n. FlaccusVoir et modifier les données sur Wikidata
Époque
République romaine moyenne (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
homme politique de la Rome antique, militaire
Père
InconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Mère
InconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Quintus Fulvius Flaccus
Gens

BiographieModifier

En 271 av. J.-C., il est tribun de la plèbe ; il fait achever la construction, avec Manius Curius Dentatus en tant que duumviri aquae perducendae[1], de l'aqueduc Anio, qui prendra plus tard le nom de Vetus lorsque l'aqueduc de l'Anio Novus sera construit.

En 264 av. J.-C., il est élu consul avec pour collègue Appius Claudius Caudex. Il conquiert la dernière ville étrusque encore libre, Velzna. Il reçoit le droit de triompher et fait construire un temple dédié au dieu Vertumne sur l’Aventin à Rome[2] ; une inscription concernant sa victoire a été relevée dans le temple de Mater Matuta sur le Forum Boarium : « M(arcos) Folv[io(s) Q(uinti) f(ilios) cos]ol [dede]d Volsi[niis] cap[tis] »[3].

En 246 av. J.-C., il est maître de cavalerie sous le dictateur Tiberius Coruncanius.

RéférencesModifier

  1. Frontin, Des aqueducs de la ville de Rome, VI.
  2. (it) Mario Torelli, « La religione », dans Rasenna : storia e civiltà degli Etruschi, Milan, , p. 157–237.
  3. Daniel Diffendale 2016, p. 159.

BibliographieModifier

  • (de) Karl-Ludwig Elvers, « Fulvius [I 8] », dans Der Neue Pauly (DNP), Stuttgart, Metzler, (ISBN 3-476-01474-6), vol. 4, col. 703.
  • (de) Hans Georg Gundel, « Fulvius I. 14 », dans Der Kleine Pauly (KlP), Stuttgart, , vol. 2, col. 630.
  • (en) Daniel Diffendale, « Five Republican monuments. On the supposed building program of M. Fulvius Flaccus », dans Ricerche nell'area dei templi di Fortuna e Mater Matuta, Università della Calabria, (lire en ligne), vol. I, p.141-166.