María Santos Gorrostieta Salazar

femme politique mexicaine

María Santos Gorrostieta Salazar
Fonctions
Maire de Tiquicheo de Nicolás Romero
Biographie
Date de naissance
Date de décès
Nationalité Drapeau du Mexique Mexique

María Santos Gorrostieta Salazar, née en 1976 et morte le , est une femme politique mexicaine, maire de Tiquicheo de Nicolás Romero (es), dans le Michoacán, opposante notoire des narcotrafiquants dans la guerre menée contre eux depuis 2006, victime de plusieurs attentats, morte des sévices infligés par ces derniers.

BiographieModifier

Jeunesse et entrée en politiqueModifier

Jeune médecin, mariée à Jose Sanchez Chavez et mère de trois enfants (deux filles et un garçon[1]), María Gorrostieta se lance en politique en étant élue maire de Tiquicheo de Nicolás Romero[2] à la suite de son mari[3].

Menaces et premières épreuvesModifier

Son mari échappe de peu à une première tentative d'assassinat au début de l'année 2009 ; il est tué dans une seconde le de la même année, attaque qui blesse également très grièvement sa femme. Une troisième attaque la blesse à nouveau en . Malgré toutes ces épreuves elle n'abandonne pas la politique[2]. Elle se remarie également.

En , face à des opposants qui minimisent son engagement et ses souffrances, elle publie plusieurs photographies de ses blessures[4].

Ultime enlèvement et assassinatModifier

Elle est enlevée le et son corps meurtri, ayant subi des brûlures, des coups, est retrouvé le [2],[5], dans l'État du Michoacan.

Notes et référencesModifier

  1. (en) Adam Thomson, « Enemy of Mexico’s drug cartels », sur ft.com/home/europe, Financial Times, (consulté le ).
  2. a b et c Louise Hoffmann, « La mort de Maria Santos Gorrostieta, martyre et héroïne mexicaine, enflamme la Toile », sur atlantico.fr, Atlantico, (consulté le ).
  3. (en) « Mexican former mayor found dead », sur latino.foxnews.com, FoxNews, (consulté le ).
  4. (es) « A un año de atentado Guapa y Valiente Alcaldesa de Tiquicheo Mich. muestra sus heridas de bala », sur mx-news.com, Mexico News, (consulté le ).
  5. (en) Tracy Wilkinson, « Former Mexico mayor survives 2 assassination attempts but not third », sur latimes.com/, Los Angeles Times, (consulté le ).

Article connexeModifier