Manuel Pires

joueur de football français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pires.

Manuel Pires
Image illustrative de l’article Manuel Pires
Manu Pires entraineur
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France OGC Nice (directeur de la formation)
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (49 ans)
Lieu Saint-Quentin (France)
Taille 1,78 m (5 10)
Période pro. 19901998
Poste Milieu défensif puis Entraîneur
Parcours junior
Années Club
1980-1986 Drapeau : France Entente Gauchy Grugies Biette
1986-1989 Drapeau : France Lille OSC
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1989-1993 Drapeau : France OSQ 130 (15)
1993-1998 Drapeau : France Amiens SC 120 (4)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1998-2005 Drapeau : France Amiens SC jeunes U18-U19
2005-2007 Drapeau : France Amiens SC rés.
2007-2012 Drapeau : France OGC Nice jeunes U16-U17
2012-2014 Drapeau : France OGC Nice B
2014-2017 Drapeau : France Red Star FC (adjoint)
2017-2018 Drapeau : France Stade Lavallois FC
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : le 26 mars 2018

Manuel Pires, souvent nommé Manu Pires, né le 17 décembre 1970 à Saint-Quentin dans le département de l'Aisne, est un footballeur français puis entraineur français.

BiographieModifier

Il entre au centre de formation du Lille OSC en 1986, puis rejoint en 1989 sa ville natale et intègre l'effectif de l'Olympique Saint-Quentin. En 1993 il part pour l'Amiens SC et y terminera sa carrière de joueur en 1998 pour se consacrer à la formation en collaboration avec René Marsiglia. Il occupe différents postes au sein de la formation amiénoise, dont la direction du centre de formation. Il retravaillera de nouveau avec René Marsiglia en 2007 à l'OGC Nice, comme entraineur des U16 et U17, puis de l'équipe B, tout en occupant le poste de directeur du centre de formation. En 2014, il quitte la Côte d'Azur pour la capitale française, et se joint au staff de l'équipe du Red Star en tant qu'entraineur adjoint pour 3 saisons. Au Stade Lavallois depuis l'été 2017, il est arrivé en tant qu'entraineur adjoint et reprend la direction de l'équipe en tant qu'entraineur principal suite au départ de Jean-Marc Nobilo en décembre 2017. Depuis 2015 il commente régulièrement les matchs de la ligue Nos du championnat portugais sur les chaines SFR Sports et RMC sports . Il a notamment commenté les matchs du Portugal lors de la Coupe des Confédérations en juin 2017[1]. Le 20 Juin 2018 Manuel Pires est nommé directeur de la formation de l'AS Monaco [2]. Le club Monégasque et Manu Pires mettent fin à leur collaboration en avril 2019[3]. En septembre 2019, Manu Pires est de retour à l'OGC Nice, il sera chargé de la direction de la formation[4].

Carrière de joueurModifier

Lille OSC 1986-1989Modifier

Il fait ses débuts dans sa ville de Gauchy, à l'Entente Gauchy-Grugies-Biette Football, des poussins jusqu'aux cadets nationaux. En cadets nationaux il est repéré par des recruteurs lillois, et admis au centre de formation du LOSC durant trois ans. Les deux premières années, il évolue en cadets nationaux (U17 nationaux aujourd'hui) et la dernière année, il commence en équipe C puis finit la saison en équipe B. La dernière année il entraine le mercredi après-midi une équipe de poussins du LOSC, se sont ses premiers pas en tant qu'éducateur.

Olympique Saint Quentinois 1989-1993Modifier

Arrivé en 1989, au poste de latéral droit, l'OSQ[5]est alors en troisième division du groupe Nord. Le club termine champion et accède pour la première fois de son histoire en deuxième division. Il effectue son premier match professionnel[6],[7]contre le SCO d'Angers au stade Paul Debresie. Il dispute un 32ème de finale contre l' AJ Auxerre de Guy Roux, perdu 2-0. Il portera le brassard de capitaine durant les saisons suivantes jusqu'à son départ du club, à l'issue de la saison 1993. Il a disputé près de 130 matchs dont plus de 60 en deuxième division.

Amiens Sporting Club 1993-1998Modifier

Manu Pires s'engage en 1993 pour une saison en faveur de l'Amiens SC, alors en National. Au cours du premier match de la saison contre le Paris FC, au stade Moulonguet, il se blesse gravement dès les premières minutes: rupture des ligaments croisés du genou gauche. Blessé jusqu'à la fin de la saison, le club lui propose une prolongation d'une année supplémentaire. En 1995 il signe son premier contrat professionnel. Il reste au club cinq saisons en tant que joueur et met un terme à sa carrière en 1998 après avoir disputé plus d'une centaine de matchs en professionnel. Au cours de sa dernière saison, il obtient le D.E.F., Diplôme d'Entraineur de Football. Une nouvelle carrière se profile pour lui dans la formation des jeunes footballeurs.

Carrière d'entraineurModifier

Amiens Sporting Club 1998-2007Modifier

A la demande de René Marsiglia, alors à la tête de la formation à l'Amiens SC, Manu Pires accepte de prendre en charge les 17 ans nationaux[8]. Il reste à la formation du club amiénois pendant plusieurs saisons. En outre il continue de se perfectionner et obtient un nouveau diplôme, le Certificat de Formateur. Il s'occupera également des 18 nationaux, de l'équipe réserve,deviendra aussi le directeur de la formation amiénoise. En mai 2005, à Avion, il dirige les 18 ans nationaux lors de la demi-finale de la Coupe Gambardella opposant Amiens à Toulouse. Ses joueurs s'inclinent après prolongation, aux tirs au but 4-2 (0-0)[9]. Sous sa direction, il a formé de nombreux joueurs, Hérita Ilunga , Cyrille Merville, Damien Perrinelle, Aurélien Collin, Grégory Dufrennes, Paul Delecroix, Moussa Sow, Issiar Dia , Bakaye Traoré, Steven Nzonzi, Jimmy Roye, Abdoulaye Baldé. Il quitte le club en 2007, après 14 saisons, en dirigeant son dernier match[10]de l'équipe réserve au stade Moulonguet.

OGC Nice 2007-2014Modifier

A l'été 2007, Manu Pires est appelé par René Marsiglia à l'OGC Nice alors responsable de la formation niçoise. Il lui propose de prendre en charge les 16 ans nationaux durant trois saisons. En 2010 et jusqu'en 2012, il dirige les 17 ans nationaux[11]et prend la succession de René Marsiglia (qui prend les commandes de l'équipe professionnelle) au poste de directeur de la formation. Il prône une formation inspirée de la philosophie barcelonaise[12]. La formation niçoise finit régulièrement en tête des classements, comme en 2012 où les U17 nationaux sont champions du groupe D[13]. Après deux finales ratées en 1981 et 2002, c'est la consécration au stade de France. Les U19 nationaux, emmenés par Guy Mengual remportent en 2012, pour la première fois dans l'histoire du GYM, la prestigieuse Coupe Gambardella en s'imposant face à Saint-Étienne 1-2. La formation niçoise est alors reconnue et se classe parmi l'élite de la formation française[14]. De nombreux jeunes joueurs émergent sous sa direction, Stéphane Bahoken, Jordan Amavi, Alexy Bosetti (qui rejoint Manu Pires au Stade lavallois en 2017), Lucas Rougeaux, Neal Maupay, Vincent Koziello, Alexandre Mendy, Yoan Cardinale, Mouez Hassen, Franck Honorat, Albert Rafetraniaina, Patrick Burner. Beaucoup deviendront professionnels sous sa direction[15]. En 2012, Manu Pires prend en charge l'équipe réserve, avec pour entraineur adjoint, Jean-Philippe Mattio , un pur produit de l' OGC Nice et joueur emblématique dans l'équipe du siècle du GYM. L'équipe réserve est en CFA2 et termine leader du championnat du groupe Sud accédant ainsi en CFA [16]. En 2014, un an avant le terme de son contrat, le club et Manu Pires se séparent à l'amiable[17]. En septembre 2019, Manu Pires est de retour à la tête de la formation de l'OGC Nice et de son équipe réserve. [18].

Red Star FC 2014-2017Modifier

Manu Pires rejoint l'encadrement du Red Star FC en 2014 en tant qu'entraineur adjoint pour une saison [19]. Il s'inscrit parfaitement dans le projet du club, qui est de remonter en Ligue 2. L'année de son arrivée, le Red Star est champion de National retrouvant ainsi la Ligue 2[20]. La saison suivante, le club engage un nouvel entraineur, Rui Almeida, un technicien portugais. Manu Pires reste entraineur adjoint et l'épaulera dans sa mission. En décembre 2016, après un mauvais début de saison, Rui Almeida est démis de ses fonctions[21]. Manu Pires assure l'intérim[22], mais n'ayant pas encore le diplôme requis, le club engage Claude Robin[23]pour tenter de sauver ensemble le club de la relégation. Le Red Star ne reconduit pas Manu Pires dans ses fonctions et il rejoint le Stade Lavallois qui vient d'être relégué en National.

Stade Lavallois 2017-2018Modifier

Manu Pires rejoint le staff du Stade Lavallois[24] pour seconder Jean-Marc Nobilo, qui vient lui aussi d'intégrer le club. Les deux hommes se sont déjà côtoyés lors de leurs expériences respectives dans la formation des jeunes. La direction du Stade Lavallois accepte d'engager Manu Pires tout en lui permettant de poursuivre sa formation du BEPF débutée en mai 2017. Le club a pour ambition de remonter très vite en ligue 2. A la suite du départ de Jean-Marc Nobilo en décembre 2017, Manu Pires est nommé entraineur principal de l'équipe professionnelle[25]. Le 7 juin 2018 le Stade Lavallois annonce que Manuel Pires a fait le choix de quitter le club[26].


Dirigeant de centre de formation et AcademyModifier

  •   Amiens SC 2002-2007 : Directeur du centre de formation
  •   OGC Nice 2010-2014 : Directeur du centre de formation
  •   OGC Nice 2019 : Directeur du centre de formation


PalmarèsModifier

JoueurModifier

Champion avec L'Olympique Saint-Quentinois dans le Championnat de France de football de Division 3 1989-1990

En clubModifier

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Lionel Herbet, Les grands noms de l'Amiens SC, Alan Sutton, coll. « Mémoire du football », , 194 p. (ISBN 978-2-84910-904-5)

Notes et référencesModifier

  1. http://rmcsport.bfmtv.com/mediaplayer/video/coupe-des-confederations-pires-un-nul-qui-sonne-comme-une-defaite-956111.html
  2. https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Manuel-pires-nouveau-directeur-du-centre-de-formation-de-monaco/913460.html sur L'Equipe.fr, 20 juin 2018
  3. https://www.nicematin.com/sport/manu-pires-demis-de-ses-fonctions-de-directeur-du-centre-de-formation-de-las-monaco-376177html
  4. https://www.goal.com/fr/news/ogc-nice-manuel-pires-va-remplacer-alain-wathelet-a-la/3yfaq4ppa4a51w7jovzq2kr96
  5. http://osqfootball.footeo.com/page/histoire-palmares.html
  6. « Fiche de Manuel Pires », sur footballdatabase.eu (consulté le 2 avril 2018)
  7. http://foot02.xooit.fr/t349-OSQ-1990-a-1992.htm, l'actu du foot axonais
  8. « Fiche de Manuel Pires », sur Transfermarkt.fr (consulté le 2 avril 2018)
  9. Rachid Touazi, Le Courrier Picard, "Le rêve amiénois s'envole à Avion", page f cahier sports, le 2 mai 2005
  10. Bakhti Zouad, Le Courrier Picard, entrevue Manuel Pires, page g cahier sports, le 28 mai 2007
  11. https://www.vestiaires-magazine.com/non-categorise/2195-une-seance-une-semaine-avec-tous-les-articles, portrait et séances, pages 56,57,58,59 numéro 38, mai 2012
  12. https://sport.sfr.fr/football/ligue-1/en-video-les-secrets-du-jeu-a-la-nicoise.html
  13. https://www.fff.fr/championnats/fff/national/2011/269398-championnat-national-u17/phase-1/poule-4/derniers-resultats
  14. http://www.ogcnice.com/fr/actualite/18886/logc-nice-prime-pour-sa-politique-de-jeunes, sur ogcnice.com, 14 décembre 2013
  15. https://www.nouvelobs.com/sport/20130315.REU9672/ligue-1-a-nice-le-printemps-des-jeunes-pousses-avant-l-heure.html
  16. http://archives.nicematin.com/nice/la-reserve-de-nice-monte-en-cfa.1271848.html, sur nicematin.com, le 26 mai 2013
  17. « Communiqué de l'OGC Nice et de Manuel Pires », sur ogcnice.com, (consulté le 10 juillet 2014)
  18. « Manu Pires nommé à la tête du centre de formation », sur ogcnice.com, (consulté le 13 septembre 2019)
  19. http://archives.nicematin.com/derniere-minute/manuel-pires-de-logc-nice-au-red-star.1831121.html, nice matin.com, 20 juillet 2014
  20. http://www.redstar.fr/actualites/lire/red-star-champion.html, sur redstar.fr, le 15 mai 2015
  21. http://www.leparisien.fr/sports/ile-de-france/le-red-star-donne-les-cles-a-manuel-pires-13-12-2016-6448536.php, sur Le Parisien.fr, le 13 décembre 2016
  22. http://www.leparisien.fr/sports/ile-de-france/pires-prenom-manuel-16-12-2016-6461841.php, sur Le Parisien.fr, le 16 décembre 2016
  23. http://www.leparisien.fr/sports/ile-de-france/claude-robin-en-route-pour-epauler-manuel-pires-06-01-2017-6531477.php
  24. https://www.francebleu.fr/infos/societe/manuel-pires-nouvel-entraineur-adjoint-du-stade-lavallois-1497281155 sur France Bleu.fr
  25. https://www.francebleu.fr/sports/football/stade-lavallois-manu-pires-a-dirige-son-premier-entrainement-1513592917 sur France Bleu.fr,
  26. https://www.ouest-france.fr/sport/football/stade-lavallois/manuel-pires-j-ai-fait-un-autre-choix-que-de-signer-laval-5809391, Ouest France,