Mani (peuple)

population autochtone du sud de la Thaïlande

Les Mani, encore appelés Mos ou Tonga, sont une population autochtone du sud de la Thaïlande, apparentée aux Orang Asli de Malaisie. Au nombre de 300[1], ils vivent dans la province de Satun.

LangueModifier

La langue des Mani est le tonga, qui appartient au groupe dit des langues asliennes de la branche môn-khmer des langues austroasiatiques. Elle serait proche du kensiu mais pourrait être éteinte[1].

Elle serait également parlée dans le nord-ouest de la Malaisie péninsulaire, dans le nord du district de Kaki Bukit (6° 39′ 00″ N, 100° 12′ 00″ E) dans l'État de Perlis.

Notes et référencesModifier

  1. a et b D. Bradley, 2000

BibliographieModifier

  • Thonghom, "The Negrito of Thailand - The Mani", in George Weber, The Andamanese and other Negrito-like people and the Out-of-Africa Story of the human race

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier