Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Mama Sana

chanteuse malgache
Mama Sana
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Mama Sana (1900-1997) est une chanteuse malgache d'origine antandroy, mais qui s'est intégrée dans la communauté sakalava, adoptant aussi le patrimoine musical de cette communauté. Par son parcours et ses innovations, elle a bousculé la question de l’identité et des traditions ethniques et culturelles à Madagascar.

Sommaire

BiographieModifier

Elle est née aux environs de 1900 dans la région du nord de l’Androy, « le pays où l'eau se cache » et où les connditions de vie sont difficiles. Durant son enfance, sa famille quitte cette région, et gagne à pied la région plus verdoyante de Morondava, à 500 km plus au nord-ouest. C’est là, dans la localité de Mahabo, qu'elle devient l’élève d’un maître de valiha nommé Totozo, de l’ethnie sakalava[1].

Elle parcourt le pays, particulièrement la région Menabe, et interprète des airs traditionnels sakalava sur la valiha, instrument national de Madagascar, mais compose également un répertoire spécifique. Puis elle s'installe à Belo sur Mer et devient la musicienne attitrée de la famille princière des Kamamy, et notamment de la princesse Colette Kamamy[1].

Elle acquiert une notoriété tant à l'échelle nationale qu'à l'échelle internationale. Elle a l'occasion de faire des concerts en Europe, notamment en 1983 avec le flutiste Rakoto Frah. Elle se distingue par son innovante réinvention de la technique de la valiha et par sa fusion des styles musicaux traditionnels antandroy et sakalava[1].

Elle a enregistré plusieurs albums en solo avant sa mort en 1997. Sa voix est utilisée sur le titre Noonday Sun du groupe français Deep Forest dans leur troisième album, Comparsa[2],[3]. Après sa mort, sa maison a été transformée en un musée et une association culturelle a été fondée en son honneur afin de promouvoir la musique traditionnelle.

DiscographieModifier

Titre Année Label Nb de pistes (durée)
The legendary Mama Sana 1992 Sanachie LC 12 (43'55")
Madagascar: Anthologie des voix. Enregistrements et texte: Victor Randrianary 1997 MCM/INEDIT 12 (43'55")
Madagascar Musique des Sakalava Menabe, Hommage à Mama Sana 2000 MCM/INEDIT 12 (43'55")

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. a, b et c Victor Randrianary, « Mama Sana: Succès, angoisses… et musique: le blues sakalava », Cahiers d’ethnomusicologie, vol. 15,‎ , p. 97–112
  2. (en) Ian Anderson, The Rough Guide to World Music, vol. 1: Africa, Europe and the Middle East, Rough Guides, , 523–532 p. (ISBN 9781843535515, lire en ligne), « Ocean Music from Southeast Africa », p. 525
  3. « Lala Njava et l’ombre de Mama Sana », Radio France internationale,‎ (lire en ligne)

Liens externesModifier