Ouvrir le menu principal

Malcolm Butler

joueur américain de football américain
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Butler.
Malcolm Butler
Description de cette image, également commentée ci-après
Malcolm Butler dans la tenue extérieure des Patriots au Sports Authority Field le 29 novembre 2015.
Nom complet Malcolm Terel Butler
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (29 ans)
à Vicksburg, Mississippi
Taille 1,80 m (5 11)
Poids 86 kg (189 lb)
Numéro 21
Position Cornerback
Carrière universitaire ou amateur
2012-2013 Tigers de West Alabama

Carrière professionnelle
2018- Titans du Tennessee
2014-2017 Patriots de la Nouvelle-Angleterre
Super Bowl XLIX, LI
Pro Bowl 2015
Carrière pro. Depuis 2014

(en) Statistiques sur NFL.com

Malcolm Terel Butler, né le à Vicksburg, est un joueur américain de football américain. Non sélectionné lors de sa fin de carrière universitaire, il entre dans l'effectif des Patriots de la Nouvelle-Angleterre en 2014 au poste de cornerback. Il évolue à ce poste en National Football League (NFL) depuis. Il est célèbre pour avoir intercepté le ballon lors du Super Bowl XLIX, scellant la victoire des Patriots contre les Seahawks de Seattle.

BiographieModifier

JeunesseModifier

Malcolm Terel Butler est né le à Vicksburg. Il est diplômé au lycée de Vicksburg en 2009 où il ne joue au football américain que lors de sa première et sa dernière année. Il réalise cinq plaquages en moyenne par rencontre lors de sa dernière année au lycée. Butler participe également à des compétitions d'athlétisme. Ses performances sportives lui permettent d'obtenir une bourse pour l'université de Hinds Community College à Raymond.

Carrière universitaireModifier

En 2009, Malcolm Butler réussit 22 plaquages et une interception avec Hinds Community College avant d'être exclue de l'équipe après la cinquième rencontre. Il est transféré à l'Université d'État Alcorn avant d'être inviter de retour au Hinds Community College en 2011. Lors de sa deuxième année, Butler réalise 43 plaquages, trois interceptions et défend 12 passes.

En 2012, Butler est recruté par l'Université de West Alabama, où il est diplômé en éducation physique. Il commence les 12 matchs de la rencontres avec les Tigers, évoluent en Division II. Il termine la saison avec 49 plaquages dont 43 individuels, et 5 interceptions. Il est également un acteur des équipes spéciales, en retournant les coups de pied.

Carrière professionnelleModifier

Débuts (2014)Modifier

Le , Malcolm Butler signe un contrat avec les Patriots de la Nouvelle-Angleterre après une non sélection lors de la draft 2014 de la NFL[1]. Lors de sa première saison régulière avec les Patriots, Butler entre en jeu dans 11 rencontres, débutant à une seule reprise, contre les Dolphins de Miami le 14 décembre. Il termine la saison en tant que cinquième joueur dans la hiérarchie des cornerbacks pour les Pats.

Super Bowl XLIXModifier

Malcolm Butler passe toute la première partie du Super Bowl XLIX sur le banc de touche. Il entre au début de la seconde mi-temps, pour pallier les défaillances de Kyle Arrington. Mis en défense individuelle sur le receveur Jermaine Kearse, Butler défend bien, cassant deux passes longues et réalisant trois plaquages[2]. Les Patriots reprennent l'avantage au score mais laissent à Russell Wilson la possession pour gagner la rencontre. Sur une passe longue, Butler, bien qu'au marquage de Kearse, est battu par ce dernier qui attrape le cuir après avoir jonglé avec. Deux jeux offensifs plus tard, alors qu'il ne reste qu'un yard à gagner pour les Seahawks, Russell Wilson lance la balle qui est attrapé par Malcolm Butler[3]. Ce dernier devient le héros de la rencontre alors qu'il n'est que débutant[4].

De héros à cornerback titulaire (2015-2016)Modifier

Dès la saison suivante, et après les départ de Darrelle Revis, Brandon Browner et Kyle Arrington, Butler est promu cornerback titulaire des Patriots. Lors de la première rencontre de la saison, il est mis en face à face avec la star des Steelers de Pittsburgh, Antonio Brown[5]. Butler participe à 1 082 jeux soit 98,8 % des jeux défensifs des Patriots[5]. Omniprésent, il est nommé au Pro Bowl à la fin de la saison pour la première fois de sa carrière. Devenu un pilier indiscutable de la défense des Patriots, il réalise quatre interceptions en saison régulière la saison suivante, et notamment deux dans la même rencontre contre les Jets de New York le 24 décembre[6],[7].

Les Titans du TennesseeModifier

Le 15 mars 2018, il quitte les Patriots après avoir signé un contrat de 5 ans pour 61 millions de dollars, dont 30 millions garantis, avec les Titans du Tennessee[8].

StatistiquesModifier

Malcolm Butler a joué pour les Patriots de la Nouvelle-Angleterre pendant toute sa carrière au poste de cornerback. Les statistiques dans les tableaux suivants mesurent ses différentes performances à ce poste.

Saison régulièreModifier

Statistiques de Malcolm Butler en saison régulière
Année Équipe  MJ  MT Plaquages Interceptions
Combinés Total Assistés Sacks  Pass. déf.  INT Yards  Y/INT  Long  TD
2014 NE 11 1 15 14 1 0,0 3 0 0 0,0 0 0
2015 NE 16 16 67 56 11 0,0 15 2 9 4,5 9 0
2016 NE 16 16 63 48 15 1,0 17 4 28 7,0 21 0
Total 43 33 145 118 27 1,0 35 6 37 6,2 21 0

Aspects financiersModifier

Le tableau ci-dessous récapitule les revenus en carrière de Malcolm Butler avec les Patriots de la Nouvelle-Angleterre[9].

Revenus en carrière de Malcolm Butler
Année Équipe Salaire fixe Bonus Total
Bonus à la signature Bonus effectif Bonus de restructuration Autres bonus
2014 Patriots 420 000 $ - - - - 420 000 $
2015 Patriots 510 000 $ - - - - 510 000 $
2016 Patriots 600 000 $ - - - - 600 000 $
Total 1 530 000 $ - - - - 1 530 000 $

Notes et référencesModifier

  1. (en) Mike Reiss, « Rookies Butler and McCuller join Patriots », sur ESPN, (consulté le 4 février 2017).
  2. (en) Joan Niesen, « Out of Nowhere : With the game on the line, the least heralded member of New England's secondary, Malcolm Butler, saved the game », Sports Illustrated, (consulté le 4 février 2017)
  3. (en) Greg Bishop, « Deflated : The lead-up to Patriots-Seahawks defied logic (and maybe science). The game itself reversed the laws of probability (and maybe play-calling). But after an instant-classic win, this much can't be question: The place Tom Brady and the Pats hold in history. », Sports Illustrated, (consulté le 8 avril 2016)
  4. (en) Mike Reiss, « Little-known Malcolm Butler an unlikely hero for Patriots », sur ESPN, (consulté le 4 février 2017).
  5. a et b (en) Mike Reiss, « Malcolm Butler returns to Super Bowl with new role as No. 1 cornerback », ESPN, (consulté le 4 février 2017)
  6. (en) Doug Kyed, « Patriots Pick Six: Malcolm Butler Avenges Previous Struggles Vs. Jets », NESN, (consulté le 4 février 2017)
  7. (en) Associated Press, « Patriots close in on AFC top seed with 41-3 win over Jets », ESPN, (consulté le 4 février 2017)
  8. (en) Chris Wesseling, « Titans to sign Malcolm Butler to five-year, $61M deal », sur www.nfl.com, (consulté le 9 juillet 2018).
  9. (en) « Estimated Career Earnings », sur www.spotrac.com (consulté le 29 février 2016).

Liens externesModifier