Madame la mort

livre de Stanislas-André Steeman

Madame la Mort
Auteur Stanislas-André Steeman
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Genre Roman policier
Éditeur Presses de la Cité
Collection Un mystère
Date de parution 1951
Nombre de pages 192
Série Désiré Marco
Chronologie

Madame la Mort est un roman policier de l'écrivain belge Stanislas-André Steeman paru en 1951. C'est la première apparition du détective privé Désiré Marco. Alors que les enquêtes du commissaire Malaise et de Monsieur Wens sont toujours rapportées à la troisième personne par S.-A. Steeman, Désiré Marco est lui-même le narrateur. Ce récit à la première personne et la personnalité de l'enquêteur, séducteur, voire machiste, solide buveur, et assez insolent envers clients et autres puissants, le rapprochent beaucoup de certains "privés" américains de la Série noire, comme ceux des romans de Carter Brown, pourtant postérieurs à la publication de Madame la Mort.

RésuméModifier

Alors qu'il s'apprête à passer Noël avec la belle Moira, Désiré Marco est appelé à l'aide par Jean Pèlerin, qui a fait fortune dans la création de sous-vêtements féminins. Celui-ci a réuni autour de lui pour le réveillon ses "cousines" : en fait ses maîtresses, ainsi que leurs maris - généralement embauchés dans son entreprise - et l'une d'elles a été tuée. La neige abondante finit par isoler la propriété de Pèlerin, où les agressions brutales vont se succéder dans une atmosphère de plus en plus chargée. Car les raisons d'en vouloir à autrui foisonnent dans une si étrange assemblée.

PersonnagesModifier

  • Désiré Marco : détective privé.
  • Moira Tonnerre : chanteuse réaliste.
  • Jean Pèlerin : riche homme d'affaires, propriétaire de "La Chapelle".
  • Chérie Archer : "cousine" de Jean Pèlerin.
  • Gaston Archer : son mari, publicitaire.
  • Solange Sylva : "cousine" de Jean Pèlerin.
  • Hector Sylva : son mari, chef de fabrication.
  • Jake Morini : "cousine" de Jean Pèlerin.
  • Morini : son mari.
  • Caroline Ferrand : "cousine" de Jean Pèlerin.
  • Georgie Ferrand : son mari.
  • Lorrimer : associé de Jean Pèlerin.
  • Barral : mari de la première victime.
  • Martial : le maître d'hôtel.
  • Le père Ledieu : crieur des morts.
  • Eyrier : commissaire de police.

Autour du livreModifier

Le roman porte la dédicace : À Hugo S... qui a fait tout ce qu'il était humainement possible de faire pour que ce livre ne soit pas écrit. Il s'agit très vraisemblablement de Hugo Steeman, fils de Stanislas-André Steeman et de sa seconde épouse Krisha.