Méthylsilane

composé chimique

Méthylsilane
Methylsilane.svg   Methylsilane-3D-balls.png
Structure du méthylsilane
Identification
Nom UICPA méthylsilane
No CAS 992-94-9
No ECHA 100.012.362
No CE 213-598-5
PubChem 70434
SMILES
InChI
Apparence gaz incolore à l'odeur nauséeuse
Propriétés chimiques
Formule CH6Si  [Isomères]
Masse molaire[1] 46,143 8 ± 0,001 5 g/mol
C 26,03 %, H 13,11 %, Si 60,86 %,
Propriétés physiques
fusion −156,8 °C[2]
ébullition −57,5 °C[2]
Masse volumique 0,628 g·cm-3[2]
(liquide à −57,5 °C)
d'auto-inflammation 160 °C[2]
Limites d’explosivité dans l’air entre 1,3 % vol. (25 g·m-3)
et 88,9 % vol. (1 735 g·m-3)[2]
Point critique 79,3 °C et 4,37 MPa[2]
Point triple −156,8 °C[2] (fusion)
Précautions
SGH[2]
SGH02 : InflammableSGH04 : Gaz sous pression
Danger
H220 et H280
Transport[2]
   3161   

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le méthylsilane est un composé chimique de formule SiH3CH3. Il s'agit d'un gaz incolore très inflammable et pyrophorique à l'odeur nauséeuse formant des mélanges explosifs avec l'air. Il peut être produit en quantité par la réaction du chlorosilane SiH3Cl avec un excès de diméthylzinc Zn(CH3)2, ce qui libère également du chlorure de méthylzinc ClZnCH3[3] :

SiH3Cl + Zn(CH3)2 ⟶ SiH3CH3 + ClZnCH3.

La réaction du méthylsilane avec le cation silicium Si+ donne plusieurs composés organosiliciés actifs[4].

Le méthylsilane est par exemple utilisé pour l'épitaxie en phase vapeur aux organométalliques (MOVPE) de couches minces de carbure de silicium SiC dopé au germanium (Ge:SiC)[5].

Notes et référencesModifier

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. a b c d e f g h i et j Entrée « Methylsilane » dans la base de données de produits chimiques GESTIS de la IFA (organisme allemand responsable de la sécurité et de la santé au travail) (allemand, anglais), accès le 14 décembre 2012 (JavaScript nécessaire)
  3. (de) Alfred Stock et Carl Somieski, « Siliciumwasserstoffe VI.: Chlorierung und Methylierung des Monosilans », Berichte der deutschen chemischen Gesellschaft (A and B Series), vol. 52, no 4,‎ , p. 695-724 (DOI 10.1002/cber.19190520410, lire en ligne)
  4. (en) Kiet A. Nguyen, Mark S. Gordon et Krishnan Raghavachari, « Mechanisms and Energetics of the Reaction of Si+ with CH3-SiH3 », The Journal of Physical Chemistry, vol. 98, no 27,‎ , p. 6704-6713 (DOI 10.1021/j100078a010, lire en ligne)
  5. (en) « Methylsilane », sur https://web.archive.org/, Air liquide, archivé le 14 décembre 2006 (consulté le ).