Ouvrir le menu principal
Ludwig Harig
Naissance
Sulzbach
Décès (à 90 ans)
Sulzbach
Activité principale
traducteur, écrivain
Distinctions
prix Heinrich-Böll, prix Friedrich Hölderlin, prix littéraire de la ville de Mayence, Carl Zuckmayer Medal
Auteur
Genres
roman

Ludwig Harig, né le à Sulzbach dans la Sarre, et mort dans sa ville natale le [1], est un écrivain allemand.

Sommaire

BiographieModifier

Il obtient le Prix Heinrich Böll en 1987 et le Prix Friedrich Hölderlin en 1994.

Il est membre de l'Académie allemande pour la langue et la littérature, de l'Académie des sciences et des lettres de Mayence et du PEN club allemand.

Œuvres traduites en françaisModifier

  • Manuel de conversation à l’usage des membres du Marché commun dans le cadre de la coopération franco-allemande. Roman de famille(s) [« Sprechstunden f ur die deutsch franz ozische verst andigung und die Mitglieder des Gemeinsamen Marktes : ein Familienroman »], trad. de Jacques Legrand, Paris, Éditions Belfond, 1973, 318 p. ((notice BnF no FRBNF34562422))
  • Vers l’âge d'or. Essai de description générale de l’univers à l’usage de ceux qui veulent réintégrer un avenir meilleur, précédé de Une journée avec Ionesco [« Allseitige Beschreibung der Welt zur Heimkehr des Menschen in eine schönere Welt »], trad. de Jacques Legrand, Paris, Éditions Belfond, 1977, 273 p. ( (ISBN 2-7144-1086-3))
  • L’ordre, c’est la vie. Le Roman de mon père [« Ordnung ist das ganze leben »], trad. de Serge Niémetz, Paris, Éditions Belfond, 1989, 382 p. ( (ISBN 2-7144-2358-2))
  • Malheur à qui danse hors de la ronde [« Weh dem, der aus der Reihe tanzt »], trad. de Serge Niémetz, Paris, Éditions Belfond, 1993, 186 p. ( (ISBN 2-7144-3038-4))
  • Les Hortensias de Mme von Roselius [« Die Hortensien der Frau von Roselius »], trad. de Serge Niémetz, Paris, Éditions Belfond, 1997, 124 p. ( (ISBN 2-7144-3373-1))

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier