Low-frequency effects

page d'homonymie d'un projet Wikimédia

Low-frequency effects (abrégé en LFE) est le terme anglais qui décrit le canal[N 1] audio d’un film destiné aux basses fréquences. Le canal LFE, ayant une bande passante de 10 Hz à 120 Hz[N 2], est généralement envoyé à un subwoofer ou caisson de grave, une enceinte spécialisée dans la restitution de cette gamme de fréquences[1].

DéveloppementModifier

Le canal LFE est apparu avec les copies Dolby Stereo 70 mm Six Track (en) en 1976 pour fournir des basses et pénétrations plus dynamiques et plus violentes sans dégrader la qualité des canaux audio standards. Le canal LFE est, par convention, restitué 10 dB plus fort que les canaux principaux. De plus, l’enregistrement séparé permet l’installation simple d’un caisson de basses sans nécessiter l’amélioration ou le remplacement des enceintes principales ni l’installation d’un filtre externe pour les basses fréquences[1].

Les formats tels que le Dolby Digital ont maintenu l’existence d’un canal LFE dédié. C’est plus par convention et compatibilité arrière que par nécessité car les formats numériques ont une meilleure dynamique que leur équivalent analogique sur bande magnétique des films en 70 mm. Les processeurs de son modernes ont aussi une fonction de bass management (gestion des basses) permettant d’extraire les basses des canaux principaux en dessous d’une fréquence de coupure paramétrable afin de les rediriger vers le(s) caisson(s)[1].

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Pour les systèmes multicanaux, il faut faire le distinguo entre les « pistes » (physiques) des « canaux » (voies de reproduction, c’est-à-dire les haut-parleurs).
  2. La fréquence supérieure varie en fonction des systèmes, elle oscille entre 80 et 120 Hz.

RéférencesModifier

  1. a b et c « Le format 5.1 expliqué », sur lafontaudio.com (consulté le 18 novembre 2020)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier