Louis Tronchay

Louis Tronchay
Biographie
Naissance
Décès
Activité

Louis Tronchay, sieur de la Forterie, est un écrivain français, né au Mans en 1525 et tué en 1569 par les soldats catholiques, au village de Thou, en Nivernais. Il est décrit comme l'un des plus doctes et plus savants jeunes hommes de France et des plus affectionnés aux lettres. Il est l'auteur de plusieurs poèmes et d'une histoire détaillée des troubles religieux. Membre de la famille Tronchay, il était le frère de Georges Tronchay.

BiographieModifier

Dès 1557, il a déjà une grande réputation de science ; il vivait dans l'étude, voyageant, visitant la France. Il allait avoir une tragique destinée que lui avait prédite l'astrologue Jacques Viard.

De retour au Mans, il se laissa séduire par les sermons de l'avocat Gervais Le Barbier de Francourt, qui y prêchait la Réforme au début de 1560. Les troubles religieux éclatèrent ; en mars, mai, , en 1561, des rixes sanglantes divisèrent catholiques et protestants. Le , les protestants, maîtres du Mans, pillèrent les monastères à la voix du pasteur Merlin, saccagèrent les splendeurs de la Cathédrale Saint-Julien du Mans, tandis que l'évêque Charles d'Angennes de Rambouillet s'enfuyait. Les protestants gardèrent la place jusqu'au .

Après ces aventures, Louis du Tronchay dut quitter le pays. Il écrivit une histoire des troubles religieux auxquels il avait pris part[1]. Reconnu en 1569 à Thou, près de la Charité-sur-Loire par des troupes catholiques, il fut massacré. Les protestants s brûlèrent plus tard, pour le venger, le village de Thou.

Sources partiellesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Elle n'a pas été imprimée.