Louis Sébastien Jacquet de Malzet

Louis Sébastien Jacquet de Malzet, né à Nancy en 1715 et décédé le à Vienne, était un prêtre séculier, inventeur et écrivain lorrain. Il a peut-être ses racines dans l'ancien village de Malzey situé entre Toul et Nancy.Il n'a pas eu l'occasion d'exercer sa fonction de prêtre car il a été bibliothécaire du Duc de lorraine et Duc de Bar François III Étienne (1709 † 1765). Il a suivi le départ du Duc qui est devenu ainsi François Ier du Saint-Empire en Autriche. Des écrits attestent sa présence dans la capitale Autrichienne car il a été professeur d'histoire et de géographie à l'académie militaire de Vienne (Wien).Il a été auparavant chanoine du collège Saint Jean à Varsovie.

Louis Sébastien Jacquet de Malzet
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

DécouverteModifier

Il aurait découvert les phénomènes électriques avant l'italien Volta comme l'électrophore[1]. Avec cette invention admirable à Vienne il avait avoué de ne rien comprendre à cela et voici son explication : Quant à l’explication des phénomènes de l’Electrophore, il ne paraît pas jusqu’ici qu’on en ait encore donné une raison suffisante par les principes d’aucun des systèmes électriques connus; d’où je conclus que la science de l’électricité renferme encore quelque principe que nous ignorons. Johann Strauss II aurait baptisé une polka pour orchestre (opus 297) de ce nom.

Traduction des pages 106,107 du livre " VOLTA SCIENCE AND CULTURE IN THE AGE OF ENLIGHTTENMENT" de Giuliano PancaldiModifier

Grâce aux contacts fréquents entre les cercles intellectuels à Milan et Vienne et avec Paris, l'électrophore atteint bientôt la France. Volta lui-même, en , avait commencé à adhérer aux "observations sur la physique" de Rozier par ses amis à Milan. En , le journal de Rozier publia un rapport sur la machine envoyée de Vienne par Louis Sébastien Jacquet de Malzet : La paternité de Volta été admise dans le titre lui-même. En même temps Sigaud de la Fond popularisait cela au cours de conférences en utilisant l'électrophore que nous avons déjà mentionnée.

BibliographieModifier

  • Précis de l'électricité ou extrait expérimental et théorétique des phénomènes électriques, 1775. (Lire en ligne)
  • Elémens de l'histoire profane tant ancienne que moderne, 1755.
  • Elémens de géographie.
  • Le militaire citoyen ou l'emploi des hommes, 1760.
  • Description abrégée de la surface du globe, Vienne, 1755.
  • Lettre sur l'électrophore perpétuel, 1776.

SourcesModifier

  1. Recherches physiques sur l'électricité, page 167 de Jean Paul Marat, John Boyd Thacher Collection (Library of Congress) - 1782 - 461 pages

Liens externesModifier